Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



​Européennes : les parlementaires Tapura contestent le soutien à LREM



Les sénateurs Nuihau Laurey et Lana Tetuanui cosignent ce week-end avec les députées Maina Sage et Nicole Sanquer, un courrier dans lequel ils dénoncent le ralliement du Tapura Huiraatira à la liste LREM aux Européennes.
Les sénateurs Nuihau Laurey et Lana Tetuanui cosignent ce week-end avec les députées Maina Sage et Nicole Sanquer, un courrier dans lequel ils dénoncent le ralliement du Tapura Huiraatira à la liste LREM aux Européennes.
PAPEETE, 1er avril 2019 - Les quatre parlementaires affiliés au Tapura Huiraatira dénoncent le possible soutien de leur parti politique à la liste La République en Marche (LREM) aux prochaines élections européennes.
 
Maina Sage, Nicole Sanquer, Lana Tetuanui et Nuihau Laurey cosignent un communiqué de presse dans lequel ils dénoncent le choix de leur parti politique de soutenir "la liste LREM par la désignation de M. Tearii Alpha et Mme Virginie Bruant".

Cette position a été officiellement transmise par courrier au président Edouard Fritch durant le week-end. "Au regard des enjeux, il nous semblait fondamental que le public soit parfaitement informé des conditions dans lesquelles ce soutien a été envisagé", soulignent les quatre parlementaires polynésiens issus du Tapura Huiraatira dans un communiqué daté du 30 mars à Paris. 

Dans un article publié le 27 mars dernier, nos confrères de la rédaction de Radio 1 ont en effet relayé  la décision prise le jour-même, en conseil politique, par le parti politique d’Edouard Fritch de soutenir la liste La République en Marche (LREM) aux prochaines élections européennes, en contrepartie d’une place "a priori non-éligible" réservée à un colistier issu du Tapura Huiraatira, en l'occurrence Tearii Alpha, ministre de l'Economie verte dans le gouvernement Fritch et maire de Teva i Uta. 

"Cette décision prise sans notre information et avis nous parait particulièrement inappropriée compte tenu de nos rattachements respectifs au sein des groupes centristes - UDI-UC au Sénat et UDI-Agir-Indépendants – qui nous ont toujours soutenus loyalement dans le respect de nos positionnements politiques", critiquent les quatre parlementaires du parti rouge et blanc, pour qui une telle décision "crée une ambiguïté potentiellement lourde de conséquences puisqu’elle pose en filigrane la question de notre rattachement au mouvement LREM".

"Plus grave, ce choix ne saurait être associé au vote de la réforme statutaire en cours qui n’a jamais, en quatre ans jusqu’à ce jour, fait l’objet d’un quelconque lien avec nos décisions de rattachement. Si tel est le cas, nous y serons strictement opposés."

Au Tapura Huiraatira, on souligne que cette décision de soutien n'est pas à analyser dans un contexte national mais plutôt simplement au niveau local, en vue du prochain scrutin des Européennes, le 25 mai. Le parti d'Edouard Fritch souligne aussi qu'aucun accord n'a jamais été signé avec les groupes UDI du Sénat ou de l'Assemblée nationale et que les parlementaires polynésiens ont toujours soutenu avec "volontarisme" le gouvernement central et sa majorité LREM.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 1 Avril 2019 à 10:28 | Lu 2624 fois

Tags : EUROPEENNES





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net