Tahiti Infos

​Éric Minardi : "Un super score sans soutien d'un grand parti local"


Tahiti, le 10 avril 2022 - Le représentant de Marine Le Pen, Éric Minardi, se satisfait du score de la candidate du Rassemblement national au fenua, à 11 797 voix et 19,45% des suffrages, réalisé cette fois-ci "sans aucun soutien d'un grand parti local".
 
Êtes-vous satisfait du résultat de Marine Le Pen en Polynésie ?
 
"Oui. Je remercie tous nos militants, adhérents. Avec le peu de moyens financiers que nous avions et face à la machine du Tapura et les consignes données dans toutes les communes, nous réalisons un super score sans aucun soutien d'un grand parti local. Cela nous donne espoir pour le deuxième tour, car en récupérant les voix de Zemmour ou de Pécresse ou même quelques voix de Mélenchon, nous pourrions battre cet extrême-centre représenté par Macron".
 
Finalement le vote "affectif" ou "partisan" polynésien ne s'est pas appliqué pour ces élections, car vous n'aviez pas le soutien de grands partis en Polynésie ?
 
"Effectivement, mais les consignes données aux tavana ont quand même marché. J'ai des copains tavana, par exemple aux Marquises où Emmanuel Macron est allé, qui ont reçu des consignes claires et nettes, à savoir voter pour Macron. Et Edouard Fritch ne s'en cache pas, il le dit ouvertement. Pour le second tour, si on totalise nos 11 000 voix, plus celles de Zemmour 4 000 et celle de Dupont Aignan 2200 voix, en gros on arrive à 18 000 voix. Mais on peut surtout mobiliser les abstentionnistes car certains ne savaient pas pour qui voter au premier tour. Ce sera beaucoup plus facile avec deux bulletins de vote et je pense qu'on va avoir moins d'abstention".
 
Gaston Flosse appelle à voter pour Maine Le Pen au deuxième tour vous en pensez quoi ?
 
"Le président Gaston Flosse ne m'a pas encore appelé, mais je suis heureux que les électeurs de Pécresse qui avaient suivi les consignes du président Gaston Flosse nous rejoignent. Je pense qu'il y aura d'autres soutiens, car beaucoup vont appeler à faire barrage à Emmanuel Macron et beaucoup disent aussi qu'en faisant barrage à Emmanuel Macron, ils font barrage à Edouard Fritch. Cette consigne-là risque de marcher aussi, il ne faut pas la négliger".
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Dimanche 10 Avril 2022 à 14:46 | Lu 1043 fois