Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Des parents "à la porte" des écoles



​Des parents "à la porte" des écoles
Tahiti, le 18 juin 2020 - La décision de réguler l'accès aux enceintes des établissements scolaires sur la seule circonscription de Papeete et Pirae passe mal pour la fédération des associations des parents d'élèves. La fédération dénonce un "abus de pouvoir" et un et un excès de "zèle" d'une nouvelle inspectrice qui de son côté se défend d'appliquer les "mesures d'adaptation" post-confinement.
 
Après avoir longtemps craint que les protocoles sanitaires de retour en classes ne soient pas assez sécurisants, la fédération des associations de parents d'élève (Fapeep) dénonce maintenant des mesures trop "restrictives". Depuis le 8 juin dernier, dans toutes les écoles de la circonscription Papeete-Pira'e, il est dorénavant interdit à la plupart des parents d'accompagner leurs enfants dans l'enceinte de l'établissement scolaire. Un "filtrage" a en fait été appliqué pour éviter les contacts et les parents doivent désormais laisser leurs enfants au portail de l'école.
 
Selon le président de la Fapeep, Tepuanui Snow, cette décision a été prise par l'inspectrice lors d'une réunion avec toutes les directions des établissements scolaires. "C'est de l'abus de pouvoir" s'insurge-t-il avant d'accuser "une inspectrice qui débarque de métropole et qui décide de faire du zèle". Selon lui, une telle disposition doit être votée et adoptée par le conseil d'établissement ou par le conseil d'école qui doit ensuite modifier leur règlement intérieur.
 
"Que l'on ne vienne pas nous calquer ce qui se passe en métropole en Polynésie"
 
Tepuanui Snow ajoute qu'aucune circulaire du ministère ou de la DGEE n'a été prise pour justifier une telle décision. "Cela s'est fait sans concertation avec les premiers partenaires que nous sommes". Il souligne le fait que cette interdiction ne soit appliquée que sur la circonscription de Papeete-Pira'e. "Nous sommes dans un contexte culturel particulier, le facteur humain est très important (…). Que l'on ferme les écoles élémentaires en métropole pour des raisons liées aux attentats, liés à des actes terroristes, je comprends tout à fait. Mais que l'on ne vienne pas nous calquer ce qui se passe en métropole en Polynésie".
 
Contactée, l'inspectrice pédagogique de la circonscription, Corinne Grasset, explique qu'il s'agit d'une "mesure d'adaptation" et que l'entrée aux parents d'élèves n'est pas "interdite" mais "filtrée". Elle insiste sur l'importance de "réguler le flux des parents" tout particulièrement sur ces horaires. "On revient d'une période de confinement, il était important de pouvoir préserver et garantir le temps d'apprentissage", explique l'inspectrice pour qui la mesure permet aussi d'assurer le démarrage des cours à l'heure.
 
Après la crise sanitaire et la fermeture des établissements scolaires, le président de la fédération des parents d'élèves affirme que les parents ont besoin au contraire de renouer le lien avec l'école. Tepuanui Snow dit surtout craindre que cette mesure ne soit imposée à la prochaine rentrée.

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Jeudi 18 Juin 2020 à 17:24 | Lu 2732 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Septembre 2020 - 21:09 ​Les Atooi accueillis à Orofero

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus