Tahiti Infos

​Coup d’envoi des travaux du terminal de croisière


La cérémonie de pose de la première pierre du terminal de croisière international a donné le coup d’envoi jeudi d’un chantier de 12 mois. L’inauguration est annoncée en mars 2023.
La cérémonie de pose de la première pierre du terminal de croisière international a donné le coup d’envoi jeudi d’un chantier de 12 mois. L’inauguration est annoncée en mars 2023.
Tahiti, le 24 mars 2022 – Le terminal de croisière international de Tahiti doit entrer en service en mars 2023 après 12 mois de travaux. L’ambition qui préside à cet aménagement est de maintenir la Polynésie dans la catégorie très concurrentielle des destinations de choix pour les navires de croisière.
 
Cela fait quatre ans qu’il est annoncé. "Je vous donne rendez-vous dans un an, en mars 2023, pour son inauguration", a promis le ministre des Grands travaux, René Temeharo. Le chantier du terminal de croisière international de Tahiti a pris jeudi un virage apparemment décisif, avec une cérémonie de pose de la première pierre organisée en grande pompe, en présence d’élus et de diverses personnalités de la société civile. Le bâtiment sera édifié à l’emplacement de l’ancien Fare Manihini, face au quai d’honneur à Papeete. Un ancien Fare Manihi aujourd’hui rasé pour laisser place à la nouvelle structure dédiée à l’accueil des croisiéristes.
 
Le terminal de croisière international se développera sur une surface aménagée de 2 700 mètres carrés, sur trois niveaux. Logé dans un écrin de verdure, le bâtiment est dimensionné pour traiter un flux simultané de 1 400 croisiéristes avec la possibilité de porter cette capacité d’accueil 2 400 visiteurs, moyennant l’ajout de structures mobiles. Sur place, les locaux sont étudiés pour permettre un accueil fluide de ce trafic de passagers, pour les formalités d’enregistrement et pour la bagagerie, tout en améliorant la sécurité et le confort des croisiéristes, dans le respect des standards du code international pour la sûreté des navires. Le projet comprend également un espace de 300 m2 réservé aux produits de l’artisanat local et un autre de 500 m2 pour l’exposition d’objets témoignant de l’histoire maritime du peuple polynésien. À la demande de la mairie de Papeete, le projet intègre dorénavant un parking public sous-terrain de 205 places. Le site sera relié au centre-ville de Papeete par une passerelle piétonne enjambant le boulevard Pomare. Un projet qui dans sa globalité s’inscrit dans la continuité de la promenade piétonne du front de mer, entre les jardins de Paofai et la gare maritime.

Eco-friendly

Point de vue depuis le boulevard Pomare.
Point de vue depuis le boulevard Pomare.
Le projet du terminal de croisière international est conçu sur le principe de l’architecture bioclimatique, pour optimiser le confort thermique des usagers en tirant le meilleur profit de la ventilation naturelle du port de Papeete. Les matériaux retenus sont adaptés aux conditions climatiques et à l’air marin. Le projet table aussi sur la mise en place d’espaces verts aériens et la récupération des eaux de pluies pour afficher une conception respectueuse de l’environnement. Démarche éco-fiendly qui sera observée durant la phase de travaux, dans les prochains mois. Le groupement d’entreprises sélectionnées pour la réalisation de ce projet s’engage à fournir un schéma d’organisation et de gestion des déchets ainsi qu’un plan de respect de l’environnement.
 
En termes de dépenses,  la construction du terminal de croisière international représente un investissement de 1,75 milliard de Fcfp, financé à 50% sur fonds propre par le Port autonome de Papeete, et par deux emprunts faits par l’établissement public auprès de la Banque des territoires et de la banque Socrédo.

"Destination de choix"

Le bâtiment est dimensionné pour traiter un flux simultané de 1 400 croisiéristes avec la possibilité de porter cette capacité d’accueil 2 400 visiteurs, moyennant l’ajout de structures mobiles.
Le bâtiment est dimensionné pour traiter un flux simultané de 1 400 croisiéristes avec la possibilité de porter cette capacité d’accueil 2 400 visiteurs, moyennant l’ajout de structures mobiles.
L’ambition qui préside à cet aménagement est de maintenir la Polynésie dans la catégorie très concurrentielle des destinations de choix pour les navires de croisière. Le terminal de croisière est conçu pour accueillir des navires de taille moyenne. Les paquebots de plus de 3 500 passagers ne sont plus autorisés à faire escale dans les îles de Polynésie française depuis le début de l’année. Malgré tout, en 2022, la Polynésie prévoit d’accueillir environ 1 100 escales dont 162 à Papeete. "Ces prévisions confirment l’engouement des compagnies de croisière pour notre destination. Elle est fiable et rassurante", a estimé Édouard Fritch, jeudi pour qui la collectivité doit "mettre en place une synergie régionale pour nous positionner en tant que tête de ligne régionale et inciter les armateurs à ne plus considérer la Polynésie comme simple destination de passage". La collectivité se donne aujourd’hui les moyens d’atteindre cet objectif, dans un an, si tout se passe comme prévu.

Le site sera relié au centre-ville de Papeete par une passerelle piétonne enjambant le boulevard Pomare.
Le site sera relié au centre-ville de Papeete par une passerelle piétonne enjambant le boulevard Pomare.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 24 Mars 2022 à 18:17 | Lu 4849 fois