Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Bobcats, l’autre histoire de Bora Bora



Exemple de représentation graphique en motion design 2D sur une vue réelle de Bora Bora.
Exemple de représentation graphique en motion design 2D sur une vue réelle de Bora Bora.
Tahiti, le 6 mai 2021 - L’application de réalité virtuelle Bobcats développée sous l’impulsion de l’association Mémoire polynésienne est retenue parmi les huit lauréats de l’appel à projets national pour promouvoir les services numériques innovants destinés au tourisme. Sa mise en service est prévue en février 2022.
 
Nom de code Bobcat. C’est ainsi qu’était désignée la base arrière de l’armée américaine à Bora Bora, durant la Seconde Guerre mondiale. Un site de ravitaillement pour les forces déployées dans le Pacifique. Près de 20 000 GI’s s’y sont relayé de 1942 à 1946.
L’île a accueilli 120 000 touristes en 2019, dont 55 000 Américains. Et c’est tout naturellement que l’association Mémoire polynésienne a conçu le projet de mettre en lumière les vestiges et les infrastructures laissés sur place par l’occupation américaine. Bobcats est aujourd’hui le nom d’un projet de “travel companion” porté par cette association en collaboration avec la société Idéal Firm Prod.
 
L’initiative a retenu l’attention du ministère délégué chargé de la mémoire et des anciens combattants. Bobcats fait partie des lauréats de l’appel à projets ouvert au niveau national pour promouvoir les services numériques innovants destinés au tourisme de mémoire. Sur les 46 candidatures présentées cette année, ce projet polynésien est cité parmi les huit lauréats annoncés mardi 4 mai par Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la Ministre des Armées.
 
Une fois opérationnelle, en février 2022, l’application Bobcats permettra à chaque visiteur arrivant à Bora Bora d’accéder à des informations historiques, au moyen de la réalité virtuelle ou augmentée. L’application sera téléchargeable sur smartphones ou tablettes. L’ambition de l’association Mémoire polynésienne est de permettre aux visiteurs de Bora Bora de s’immerger dès leur arrivée sur l’île dans un passé dont les traces sont encore très présentes. L’utilisateur sera plongé dans un véritable musée interactif 360° lui donnant accès à des reconstitutions historiques et des archives. L’application a par ailleurs l’ambition de permettre une connexion à l’ensemble des prestataires du tourisme de l’île de Bora Bora, afin d’optimiser la qualité de leur séjour. “Nous avons le souhait d’apporter notre modeste pierre à la relance touristique de l’île de Bora Bora en appui de son histoire et notamment ce pan de la présence américaine pendant la Seconde Guerre mondiale. Les 80 ans de leur installation seront commémorés en février 2022”, explique Jean-Christophe Shigetomi, le président de l’association Mémoire polynésienne. En appui des ressources historiques et iconographiques rassemblées pour ce projet, les visiteurs pourront suivre le parcours d’un seabee (Construction Battalion) parti de Charleston en Caroline du sud pour rejoindre la base de Bora Bora. L’histoire des Américains stationnés sur l’île sera ainsi racontée en langue française et anglaise.

L’association Mémoire polynésienne et son président en qualité d’auteur apportent par ailleurs leur concours historique à la Production Bleu Lagon qui engage dès la semaine prochaine la réalisation d’un documentaire historique sur les Américains à Bora Bora.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 6 Mai 2021 à 15:02 | Lu 2407 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Juin 2021 - 16:34 Pacif’ink, l’impression zéro déchet

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus