Tahiti Infos

​Aux Marquises, ce sera Zimex


Tahiti, le 4 octobre 2022 – Sous-traitant d'Air Tahiti, la société Zimex Aviation va exploiter les deux lignes marquisiennes de Ua Pou et Ua Huka jusqu'en juillet 2026. Les rotations en Twin Otter doivent débuter mi-novembre à raison de cinq vols par semaine, calés cette fois-ci sur les vols arrivant de Tahiti.
 
C'est un choix qui doit être acté ce mercredi en conseil des ministres. Un peu moins de deux ans après avoir perdu la desserte de Ua Huka et Ua Pou aux Marquises, Air Tahiti a remporté le second appel d'offres relancé en juin dernier par le Pays pour ce “lot” des deux îles marquisiennes sous délégation de service public. Pour autant, c'est la société Zimex Aviation et ses Twin Otter qui opérera à partir du mois prochain sous la forme d'un leasing “ACMI”, pour “Aircraft, Crew, Maintenance and Insurance”. La société suisse affrètera en effet Twin Otter, pilotes, maintenance et assurances pour le compte d'Air Tahiti, qui effectuera les opérations d'escale et de réservation. Une recette que connaissent déjà les passagers de Ua Pou et Ua Huka, puisqu'elle était effective sur toute la première moitié de l'année 2021.
 
On re-re-refait le match
 
Rappelons brièvement que ce petit et complexe marché du transport aérien interinsulaire dans les deux îles marquisienne est apparu en 2020, lors de la réforme du ciel polynésien opérée par le gouvernement. Pour mettre en place une péréquation des tarifs des transports aériens dans les îles éloignées et favoriser l'émergence de compagnies concurrentes à Air Tahiti, le gouvernement a dissocié la desserte polynésienne en trois zones : la première de “libre concurrence” sur les lignes les plus rentables ; la deuxième en délégation de service public sur la totalité des autres îles éloignées des Tuamotu, Gambier, Australes et Marquises ; à l'exception de la troisième zone constituée uniquement de Ua Pou et Ua Huka.
 
Ces deux îles auparavant desservies par les Twin Otter d'Air Archipels, filiale d'Air Tahiti, ont fait l'objet d'un lot distinct remporté fin 2020 par Tahiti Air Charter. Mais cette dernière compagnie s'étant retrouvée dans l'incapacité d'obtenir l'agrément du Service d'État de l'aviation civile (SEAC) pour assurer cette desserte, le gouvernement a fini par relancer un appel d'offres le 15 juin dernier. Deux opérateurs avaient répondu à l'appel : Tahiti Nui Helicopters qui assurait provisoirement la desserte depuis mi-2021 et Air Tahiti avec son sous-traitant Zimex Aviation qui l'avait assurée tout aussi provisoirement début 2021.
 
Choisi jusqu'en mi-2026
 
Ces derniers jours, le choix du Pays s'est porté sur l'offre d'Air Tahiti. Il faut dire que malgré la souplesse d'utilisation des hélicoptères, capables de se poser aux aéroports ou aux villages des îles concernées, les normes de sécurité imposées par le cahier des charges étaient davantage taillées pour les avions. Le document technique imposait en effet le recours à des appareils bimoteurs, avec double pilote et régime de vol en IFR (Instrument flight rules) pour des approches aux instruments en cas de vols de nuit ou dans des conditions météorologiques complexes.
 
Les négociations entre Tahiti Nui Helicopters et Air Tahiti avec le Pays ont duré un mois et une semaine, depuis l'acceptation des deux offres. La commission d'attribution des marchés publics s'est réunie pour valider celle d'Air Tahiti jusqu'en juillet 2026. Initialement prévu pour débuter au 1er novembre prochain, l'exploitation débutera en réalité le 14 novembre. Le temps pour Air Tahiti de récupérer les appareils de Zimex Aviation actuellement en opération en Afrique.
 
Depuis Ua Pou
 
Le choix du “leaser” d'avion, Zimex Aviation, s'est fait fin 2020 pour Air Tahiti au moment où la compagnie a repris en urgence la desserte de Ua Pou et Ua Huka après avoir dissout sa société Air Archipel, vendu ses avions et mis fin à l'activité de ses pilotes. Selon nos informations, si le Twin Otter sera convoyé après un passage par le siège de la société en Suisse, ce sont des pilotes polynésiens qui opéreront sur les deux lignes. Zimex Aviation devrait reprendre la fréquence de quatre à cinq vols par semaine qui était celle d'Air Archipels, à ceci près que le Pays a négocié de caler les rotations sur l'arrivée des ATR faisant la ligne entre Tahiti et les Marquises pour favoriser les transferts de vols.
 
Autre nouveauté, le Twin Otter de Zimex Aviation ne sera plus basé à Atuona sur l'île de Hiva Oa. Mais les opérations de la compagnie seront orchestrées directement de Ua Pou. Un choix audacieux, mais économiquement plus intéressant pour la compagnie. L'idée étant de faire en sorte que le Twin Otter parte de Ua Pou pour venir à la rencontre de l'ATR qui arrive de Tahiti. Et non plus de faire opérer une boucle Hiva Oa, Ua Pou, Ua Huka, Nuku Hiva et Hiva Oa comme Air Archipels auparavant. Les passagers arrivant de Tahiti pourront ainsi embarquer directement sur le Twin Otter pour aller à Ua Pou ou Ua Huka. Et à l'inverse, les passagers au départ de Ua Pou et Ua Huka iront vers l'ATR qui repartira tout de suite.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun et Antoine Samoyeau le Mardi 4 Octobre 2022 à 21:50 | Lu 4389 fois