Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Air archipels quitte le ciel marquisien



Tahiti, le 22 juin 2020 - C'est avec stupéfaction que les habitants des Marquises ont appris que la compagnie Air archipels mettait fin à son activité pour le transport inter-îles de passagers, tout comme pour les évacuations sanitaires qu'elle assurait malgré la crise du Covid-19.

La compagnie Air archipels, filiale d'Air Tahiti, mettra fin aux vols de son Twin otter, dès le 1er juillet, quittant les Marquises après 17 années de services. La population se pose désormais de multiples questions quant à l'avenir des dessertes inter-îles et surtout des évacuations sanitaires, car cet avion est considéré comme l'un des cordons ombilicaux de l'archipel. Lundi matin, nos confrères de Polynésie la 1ère évoquaient également un plan social avec 15 salariés sur la sellette.
 
Les evasans depuis les îles de Ua Pou et de Ua Huka ne pourront être assurées que par bateau alors qu'elles sont équipées de piste. De plus, ce départ aura un impact économique indéniable, puisque les employés techniques et navigants basés sur place, lors des rotations de l'avion, n'auront plus d'emploi. Qu'adviendra t- il des infrastructures existantes ? Qui pour les entretenir ?
 
Il est bon de rappeler que les pilotes doivent acquérir une qualification spéciale pour pouvoir se poser sur des pistes comme Ua Pou ou Ua Huka. Lors d'urgences vitales il est aussi fait appel à la compagnie Air archipel qui dépêche sur place un beach craft pour une rotation sur Papeete mais seulement à partir des iles de Hiva Oa ou de Nuku Hiva. En ce qui concerne les évasans urgentes les militaires sont aussi souvent mis à contribution.
 
Craintes sur place
 
Une évacuation sanitaire de nuit ne peut être opérée que par le Casa de l'armée de l'air. En effet les pistes sont dépourvues d'éclairage ce qui rend les atterrissages particulièrement compliqués.
Des solutions ont bien été étudiées pour remédier à ce manque de services et un hélicoptère serait une réponse à l'attente de la population pour une prise en charge rapide en cas d'urgence.
Depuis le début de la crise sanitaire due au Covid-19 ce ne sont pas moins d'une quinzaine d'évacuations sanitaires qui ont été opérées dans l'archipel alors que le confinement était toujours de rigueur.
 
Ce sont principalement pour des raisons économiques que la compagnie quitte l'archipel et la population se demande où est le service public. Les professionnels du tourisme basés sur les îles qui ne seront plus desservies par avion, se demandent aussi comment leur future clientèle pourra débarquer. Il y a bien le bateau Te ata o hiva qui a repris ses rotations, mais un service minimum. Lui aussi pouvait être sollicité pour des évasan qui ne représentaient pas de caractère urgent; dorénavant ce sera le seul lien même pour les urgences. A moins que le gouvernement ne décide d'apporter d'autres solutions.
 
A ce jour, le Twin otter est toujours dans son hangar de l'aéroport de Hiva Oa mais il n'y a pas de pilotes, ni de mécaniciens.

Rédigé par Michel Coudert le Lundi 22 Juin 2020 à 12:18 | Lu 8862 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 26 Septembre 2020 - 18:43 ​20 cas positifs au Covid-19 à Nuutania

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus