Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Voile - Tahiti Pearl Regatta : Une 15e édition d'exception parrainée par Loïck Peyron


En 15 ans, la Tahiti Pearl Regatta, ou "TPR", a su s'imposer comme l'une des plus belles, des plus festives et des plus médiatiques courses du Pacifique insulaire. Organisée chaque année aux Îles sous-le-Vent, elle réunira cette année plus d'une quarantaine d'équipages locaux et internationaux. Elle est parrainée par l'illustre navigateur Loïc Peyron.


Une course dans un cadre féérique
Une course dans un cadre féérique
Une régate itinérante et festive

La Tahiti Pearl Regatta se déroulera entre Raiatea, Tahaa et Bora Bora du 7 au 12 mai 2018. Plus d’une quarantaine de bateaux seront au départ de cette course inscrite au calendrier des grand évènements soutenus par le Pays. Elle a la particularité de faire escale chaque soir dans un lieu différent. Ce programme atypique permet aux participants de découvrir les îles sous-le-Vent en proposant des soirées thématiques.

La Tahiti Pearl Regatta revendique avec fierté sa dimension festive. Au programme, un Village de course pendant deux jours à Uturoa, des spectacles de danse, des soirées dansantes et costumées après chaque journée de course... Partage, rencontres et convivialité sont les valeurs qui servent chaque année de fil rouge à la préparation du programme de la TPR.

La conférence de presse s'est déroulée ce mercredi matin à la marina de Papeete
La conférence de presse s'est déroulée ce mercredi matin à la marina de Papeete
Une régate ouverte à tous

La TPR est ouverte à tous types de voiliers (monocoques, catamarans, trimarans, pirogues à voile traditionnelles…) sans limitation de taille. La course est encadrée par les règles de la fédération internationale (World Sailing). Son format permet la participation de régatiers passionnés comme de marins débutant dans l’univers de la voile sportive.

Les équipages peuvent s’inscrire dans l’une des catégories suivantes : « racing monocoque » ou « racing multicoques » pour les bateaux possédant un certificat de jauge HN ou multi 2000, « cruising » pour les pirogues à voile et les bateaux sans certificat de jauge ou « challenge entreprise » pour les équipages sponsorisés sans oublier les bateaux suiveurs avec la catégorie « follower ».

Les bateaux inscrits en « racing » ou en « challenge entreprise » courent en temps compensé, ceux inscrits en « cruising » en temps réel. SB / TPR

Stéphanie Betz a décrit l'évènement avec enthousiasme
Stéphanie Betz a décrit l'évènement avec enthousiasme
Parole à Stéphanie Betz :
 
La Tahiti Pearl Regatta prend de l’ampleur ?
 
« Cette année, on aura plus d’une quarantaine de bateaux alignés sur la ligne de départ, un parrain d’exception avec Loïc Peyron, une couverture média internationale…On a des chaines de télévision qui parlent de nous après avoir parlé du Vendée Globe, des Voiles de Saint Tropez ou de l’Heineken Regatta, on s’est fait un nom à l’international. C’est pour cela qu’on essaye de tirer vers le haut l’aspect sportif et qu’on a besoin de tous ces soutiens, au niveau du Pays ou des médias. »
 
« Surtout, la TPR, au bout de quinze ans, positionne la Polynésie comme une destination voile dans le Pacifique. En 2021, l’America’s Cup se déroulera en Nouvelle Zélande, de nombreux bateaux viendront dans le Pacifique et la TPR pourrait être une des escales de leur transhumance. Avec le Pays, on réfléchit même à une course transpacifique pour rebondir sur cette opportunité. »
 
Il y a le côté convivial et le côté sportif ?
 
« On l’appelle « Régate festive et sportive » mais tous les ans, avec le jury de course, on cherche à tirer vers le côté sportif parce que les concurrents sont de plus en plus affûtés, de plus en plus exigeants. Pour pouvoir se positionner comme une grande course internationale et pouvoir accueillir des coureurs internationaux, il faut qu’on soit aux normes de la jauge HN, aux normes des courses internationales. Pour la première fois cette année, des contrôles seront effectués sur les bateaux par le directeur de course Didier Arnould. »
 
Un parrain exceptionnel, Loïck Peyron ?
 
« On l’avait déjà vu il y a trois ans aux Voiles de St Tropez, on l’a revu là-bas cette année et on lui a demandé s’il acceptait d’être le parrain de notre événement. Il m’a regardé et il m’a dit « Tu sais que je ne suis jamais allé à Tahiti ? Donc oui, avec grand plaisir je serai parrain de votre Tahiti Pearl Regatta. » Et il l’a fait, il est là avec nous, en toute simplicité. »
 
« Vendredi, on va faire une tournée pour que chaque partenaire ait sa petite photo avec lui, c’est vraiment un homme fantastique. Après Laurent Bourgnon, on est heureux de retrouver un personnage avec cet esprit marin. On a été très marqués par le parrainage de Laurent Bourgnon pendant deux ans et avec Loïck, je sens la même bienveillance. »

Loïck Peyron a accepté d'être le parrain de l'édition 2018
Loïck Peyron a accepté d'être le parrain de l'édition 2018
(Interview suite)

Il y a plusieurs catégories ?

 
« Soit on est un aficionado de la régate et on rentre dans la catégorie « racing », soit on a un bateau de voyage et on veut faire les courses les plus simples de la catégorie « cruising »… Soit on veut être avec les « followers » qui ne prennent aucun départ mais qui suivent la flotte et sont avec nous aux soirées, aux animations. »
 
Quelques mots sur ces soirées à thème ?
 
« Les régatiers aiment se retrouver pour se raconter leur journée. Cela fait une petite ambiance sympathique. On valorise notre culture, notre environnement par les danses, le ma’a, la danse du feu, la musique polynésienne…les soirées sont aussi l’occasion de montrer aux concurrents, qui viennent d’ici et d’ailleurs, la richesse des Raromatai au niveau culturel, au niveau de l’accueil polynésien. La fête, cela va avec la Polynésie, on ne pouvait pas faire la TPR avec que du sport. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Un grand merci à tous les partenaires, ce sont des dizaines de millions pour organiser un tel événement, l’association n’aurait pas les moyens de le faire sans eux. Certains rentrent dans le danse comme le Port Autonome, Tahiti Yacht Charter qui donne chaque année un peu plus, Air Tahiti Nui pareil. Sans ATN, on aurait pas Loïck Peyron, encore merci à eux. » Propos recueillis par SB

Le programme et le parcours
Le programme et le parcours

Une couverture internationale importante
Une couverture internationale importante


Rédigé par SB / TPR le Mercredi 2 Mai 2018 à 15:59 | Lu 1001 fois






Signaler un abus

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI