Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Vitamine D : précautions pour éviter les "fausses routes" chez les bébés



PARIS, 29 novembre 2013 (AFP) - De nouveaux cas de malaise survenus chez des bébés après l'administration de deux médicaments à base de vitamine D ont conduit l'Agence du médicament ANSM à réitérer les précautions pour éviter les "fausses routes".

Les deux médicaments Uvestérol D 1500 UI/mL et Uvestérol vitaminé ADEC sont produits par le laboratoire Crinex et indiqués pour prévenir et traiter des carences en vitamines, notamment chez le nourrisson et l'enfant jusqu'à 5 ans. Alors que le premier vise uniquement à compenser les carences en vitamine D, le second traite également les carences en vitamine A, C et E.

Dans une recommandation mise sur son site internet, l'ANSM fait état de "signalements de malaise et de fausse-route chez des nourrissons, en particulier chez des nouveaux-nés prématurés et des nourrissons âgés de moins d'un mois" et indique avoir demandé au laboratoire Crinex de mettre en place "des mesures de minimisation des risques".

Ces mesures prévoient notamment la remise de fiches conseils aux parents par le médecin ou le pharmacien sur la manière d'administrer les deux médicaments.

Les deux médicaments avaient déjà fait l'objet d'une recommandation largement similaire en 2006, lorsque l'agence du médicament avait fait état des premiers cas de malaise et émis l'hypothèse d'une "fausse route" liée à l'administration trop rapide du produit pour expliquer le phénomène.

Dans sa nouvelle recommandation, l'ANSM a affiné ses conseils, notamment en ce qui concerne les nouveaux-nés prématurés.

Pour ces derniers, il est recommandé de diluer le médicament dans du lait ou de l'eau et de l'administrer dans une tétine adaptée à son âge, alors que chez les nouveaux-nés à terme et les nourrissons plus grands, il est possible d'utiliser la pipette doseuse fournie en la plaçant à l'intérieur de la joue et "en appuyant très lentement sur le piston de la pipette".

Dans les deux cas de figure, il est conseillé de donner le médicament systématiquement avant la tétée ou le biberon, d'installer l'enfant éveillé en position semi-assise (tête en légère flexion, reposée sur l'avant-bras) et de ne pas l'allonger immédiatement après la prise du médicament.

Dans son dernier numéro, la revue médicale indépendante Prescrire souligne pour sa part l'intérêt d'une prescription systématique de vitamine D chez tous les enfants de moins d'un an, notamment ceux à peau très pigmentée ou peu exposés au soleil.

Mais elle estime que les doses ne devraient pas dépasser 600 UI par jour et déconseille l'utilisation des spécialités Uvestérol qui en contiennent plus, rappelant que des "hypercalcémies graves" (taux de calcium anormal dans le sang se traduisant par de la fatigue, une soif intense ou une perte d'appétit) peuvent être observés "en cas d'apports excessifs de vitamine D".

L'ANSM rappelle pour sa part que la vitamine D est présente dans de nombreux laits pour nourrissons et qu'il faut en tenir compte pour éviter tout surdosage.

Rédigé par () le Samedi 30 Novembre 2013 à 06:43 | Lu 453 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies