Tahiti Infos

Visite guidée du Conrad à Bora Bora (photos)


Visite guidée du Conrad à Bora Bora (photos)
BORA BORA, le 28 avril 2017. Le Conrad, ancien Hilton, a été inauguré officiellement ce vendredi en présence du propriétaire Louis Wane et du président du Pays. Visite guidée de cet hôtel qui a été entièrement rénové.

Après deux ans de travaux, l'hôtel situé motu To'opua a rouvert sous l'enseigne Conrad le 1er avril. Le Conrad, ancien Hilton, à Bora Bora, a été inauguré officiellement ce vendredi matin en présence du président du Pays, de la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, et de Jean-Christophe Bouissou, porte-parole du gouvernement, et du propriétaire de l’hôtel Louis Wane.
Après deux ans de travaux, l'hôtel, situé sur le motu To'opua, a été entièrement rénové. Pendant les travaux, commencés en mars 2015, l'hôtel n'a été complètement fermé que de septembre 2016 à fin décembre 2016. Les travaux ont permis à l'hôtel de se hisser vers une catégorie supérieure, sous la marque commerciale Conrad, une enseigne de luxe du groupe Hilton. Le Conrad vise désormais la même clientèle que le Saint-Régis ou le Four Seasons.

Pour réussir cette réouverture, Jean Duc a été nommé nouveau directeur de l'établissement. Ce sexagénaire a déjà travaillé dans des hôtels de luxe. En 2008, il avait pris la direction générale de l’Hôtel de la Cité Concorde Lyon, l’un des fleurons de l’hôtellerie lyonnaise. Il y a trois ans cet hôtel est passé sous l'enseigne Intercontinental. Pour se mettre aux normes de la marque, l'établissement avait dû réaliser de gros investissements. Un changement assez similaire à ceux qui arrive au Conrad, ancien Hilton. "Avant l’hôtel était Hilton et s’adressait à un certain niveau de clientèle maintenant on est Conrad. Cela signifie changer de conception de l’hôtellerie, de marque et de clients", explique Jean Duc. "L’hôtel est entièrement neuf, ce n’est plus le même. Le personnel est beaucoup plus nombreux. Aujourd’hui, on est environ 230. En vitesse de croisière, on sera 250, ce qui fait un peu plus de deux salariés par chambre."

Le complexe de luxe comprend désormais 114 villas et suites dont 86 bungalows sur l'eau, parmi lesquels deux suites royales de 151 m2 et deux suites présidentielles à deux niveaux de 300 m2!

Le gouvernement a soutenu cette transition en accordant une défiscalisation. "Bien sûr nous invitons l’ensemble des structures hôtelières notamment cinq étoiles à se rénover quand elles le peuvent", souligne Nicole Bouteau, ministre du Tourisme. "Sur l’année écoulée, on est sur plus de 52 milliards de recettes touristiques avec moins de 200 000 touristes. Aux Fidji, ils ont le même montant de recettes mais pour trois fois plus de touristes. Cela veut dire que la Polynésie est une destination haute gamme et c’est ce sur quoi nous devons travailler."
Avec les travaux, de nouveaux services ont été mis en place. Un club pour les enfants de 4 à 14 ans et des prestations de baby-sitting sont ainsi proposés. Quatre restaurants et deux bars ont également été aménagés.
Les touristes peuvent aussi se reposer au spa, qui a été placé en haut de la colline du motu, prendre soin d'eux à la salle de fitness ou jouer sur le mini-golf.
Les clients de l'hôtel peuvent aussi accéder au motu Tapu, situé à cinq minutes en bateau.

En 2016, les établissements hôteliers de Bora Bora ont affiché un taux de remplissage de 74.8 % selon l'Institut de la statistique de la Polynésie française. La direction du Conrad espère faire mieux. "On finit le mois d’avril pratiquement à 80 %", décrit Jean Duc. "Pour les mois qui viennent, jusqu’à septembre, on a un taux de remplissage très fort. On a beaucoup de nuitées où on est complet avec un prix moyen beaucoup plus haut que ne l’était celui du Hilton."

Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 28 Avril 2017 à 20:09 | Lu 11324 fois