Tahiti Infos

Vingt établissements scolaires polynésiens labellisés "éco-école"


PAPEETE, le 28 juin 2016 - Chaque année, des établissements scolaires s’inscrivent dans une démarche de développement durable, de sensibilisation aux problématiques environnementales. Certaines demandent dans ce cadre un label "éco-école". Cette année, ils sont 20 à l’avoir obtenu, soit deux fois plus qu’en 2015.

Cent pour cent des demandes de labellisation ont été acceptées. Au total, vingt établissements scolaires de Polynésie ont été labellisés "éco-école". Six écoles élémentaires, dix collèges et quatre lycées de Tahiti, Moorea et Bora bora. "C’est le double de l’an passé", se réjouit Florence Vidal, référente Fédescol sur le territoire. Fédescol est le relais local du "programme Éco-école" pour le Pays, il est porté par l’association Colibris Tahiti.

"Le label est décerné pour une année", précise Florence Vidal qui ajoute que certains établissements sont des fidèles de la récompense. "Bora bora par exemple s’est inscrit dans une démarche d’actions durables au cours de l’année scolaire 2006/2007. Ils ont été labélisés en 2010/2011 et le restent chaque année depuis cette première récompense."

Par ailleurs, ces résultats sont comme des arbres qui cachent la forêt. Car certains établissements scolaires mènent des actions en faveur de la protection de l’environnement sans pour autant demander de labélisation. Pour l’année scolaire 2015-2016, 38 étaient engagés.

22 ans d’initiatives dans les établissements

Le programme Éco-école est un programme international lancé à la suite du sommet de la terre de Rio en 1992. Il est porté par la fondation danoise pour l’éducation à l’environnement (FEE) depuis 1994. En France, les premières initiatives datent de 2005, en Polynésie elles sont nées en 2010.

Ce programme consiste en une méthodologie et un accompagnement des élèves d’écoles primaire, de collèges et lycées qui en font la demande. La méthodologie compte sept étapes, toujours les mêmes : la réunion d’un comité de pilotage, la réalisation d’un diagnostic, la définition et la mise en œuvre d’un plan d’action, la mesure et l’évaluation des actions, l’établissement de liens avec les disciplines enseignées, l’implication de tout l’établissement et de la communauté, l’engagement avec créativité.

Un référent éco-école est désigné dans l’établissement. Celui-ci s’entoure d’une équipe qui porte un projet sur l’année dans l’un des six thèmes retenus, à savoir : l’alimentation, la biodiversité, les déchets, l’eau, l’énergie et les solidarités.

Contacts :

[email protected]
http://www.eco-ecole.org
http://colibris-tahiti.org/sites/fedescol
Page Facebook : Fedescol


Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 28 Juin 2016 à 12:30 | Lu 3406 fois