Tahiti Infos

Vénus craque en deuxième période face à l’ASM Belfort


Il a manqué un de folie du côté de Vénus, samedi soir, pour faire la différence face à l'ASM Belfort.
Il a manqué un de folie du côté de Vénus, samedi soir, pour faire la différence face à l'ASM Belfort.
Tahiti, le 30 octobre 2022 - Vénus s’est inclinée 3-0 face à Belfort samedi soir au stade Pater lors du 7è tour de la Coupe de France. Les Tahitiens croyaient encore en leurs chances au repos atteint sur le score de 0-0, mais ils ont cédé en deuxième période en encaissant  trois buts après l’heure de jeu.  

L’AS Vénus n’a pas rejoint dans la légende Central, Dragon et Tefana, les trois seuls vainqueurs tahitiens d’un match de Coupe de France. La formation de Samuel Garcia s’est lourdement inclinée (3-0) face à Belfort samedi soir. Le stade Pater n’avait pas fait le plein et si les travées se sont remplies peu à peu après le coup d’envoi, l’affluence était inférieure à ce qu’on en attendait compte tenu de l’importance de l’affiche. 

Bien qu’handicapé par l’absence de plusieurs titulaires qui n’avaient pas fait le voyage faute de passeport valide, Belfort est immédiatement rentré dans le match en mettant du rythme. Et dès la 3è minute, Thomas Regnier obligeait Teave Teamotuaitau à sortir une parade pour détourner la frappe croisée de l’attaquant belfortain. Pendant un bon quart d’heure, Vénus qui avait prudemment abordé le match en 5-4-1 faisait le dos rond. Gêné par le pressing haut de l’adversaire, les blancs pour l’occasion, éprouvaient des difficultés dans la relance. Mais sur un mauvais renvoi de la défense de Belfort à la 15è minute, Teaonui Tehau récupérait le ballon et se présentait face à Marc Guillaume, le portier belfortain gagnant son face-à-face en détournant le tir de ‘’Filou’’ en corner. 

Cette action a servi de déclic pour Vénus qui parvenait par la suite à rééquilibrer les débats territorialement et dans la possession du ballon. Et si c’est toujours Belfort qui se montrait le plus pressant en attaque sans toutefois se procurer de réelles occasions, la formation de Mahina tenait bien le choc désormais et gardait toutes ses chances à la mi-temps, le score étant de 0-0 au tableau d’affichage. La rencontre n’était pas enthousiasmante, mais cela faisait plutôt le jeu de Vénus, Belfort d’un niveau supérieur sur le papier ne parvenant pas vraiment à emballer le match à l’exception du premier quart d’heure.

Un score sévère

Le premier quart d’heure de la deuxième période ne faisait pas non plus vibrer le public plutôt passif samedi soir. Mais à la 64è minute, Belfort a ouvert le score sur un centre de Yannick Kouki, Julien Chapit reprenant de la tête au premier poteau (1-0). Ca râlait sur le banc de Vénus car deux joueurs blessés sur l’action précédente avaient eu l’autorisation tardive de revenir sur le terrain et ne s’étaient pas replacés en défense sur l’action qui a amené le but de Belfort. 

Mené, Vénus abandonnait un peu de sa prudence défensive et se montrait plus ambitieux en phase offensive. Mais Belfort gérait et laissait peu d’espaces. Et c’est sur un nouveau coup de tête que Vénus encaissait un deuxième but à la 81è minute sur un corner d’Aïssa Mazeghrane repris par Lucas Cuenin, le capitaine belfortain. Le 3è but de Belfort marqué par Julien Chapit dans les arrêts de jeu donnait une ampleur sévère au score pour Vénus.

Ceci étant, son entraîneur Samuel Garcia ne discutait pas la supériorité de Belfort :’’J’ai un peu de regrets au niveau du score car on fait une bonne première mi-temps et on prend ensuite le premier but sur un fait de jeu qui ne nous est pas favorable. On a quand même montré de belles choses face à une équipe qui joue à un meilleur niveau que nous et qui était mieux physiquement car elle a repris son championnat depuis plus longtemps. On a une équipe jeune et ce genre de match permet d‘apprendre’’. Vénus aura en effet au moins tiré une bonne expérience de sa rencontre face à Belfort à défaut de poursuivre son parcours en Coupe de France.

Rédigé par Patrice Bastian le Dimanche 30 Octobre 2022 à 10:47 | Lu 802 fois