Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Vendée va’a : Edouard Fritch favorable à une coopération avec les Sables d’Olonne



SABLES D'OBLONNE, le 18 mai 2015. (COMMUNIQUE DE LA PRESIDENCE) Le Président Edouard Fritch s’est rendu ce week-end de l’ascension aux Sables d’Olonne, en Vendée, où se déroulait, du 14 au 17 mai, la sixième édition de la Vendée va’a, course de pirogues polynésiennes remportée pour la quatrième année consécutive par l’équipage de l’EDT (Electricité de Tahiti). Outre l’aspect sportif et culturel, le Président polynésien s’est intéressé aux opportunités qu’offriraient, dans les secteurs de la formation et de tourisme, une coopération avec la municipalité des Sables d’Olonne.

« Cet événement était essentiellement sportif au départ et, cette année, on est allés au-delà au niveau culturel. C’est l’occasion pour nous de faire connaître la Polynésie. Ce sont des opérations qui nous intéressent énormément car nous pouvons faire la promotion de notre pays », s’est réjoui le Président Edouard Fritch.

« Les Sables d’Olonne nous ouvrent une porte intéressante car nous avons une caractéristique, c’est d’être ouverts sur la mer », a-t-il indiqué. Il s’est montré favorable à un partage des expériences. Il est vrai que les Sables d’Olonne ont un port de commerce, un port de plaisance et un port de pêche et autant de savoir-faire dont la Polynésie pourrait s’inspirer. S’ajoute à cela le fait que la ville abrite un institut de formation aux métiers de la mer. De même, une coopération entre les musées des deux collectivités est envisagée. D’autant que le gouvernement réfléchit à la création d’un musée sur le port de Papeete afin que les croisiéristes puissent mieux connaître la culture polynésienne.

Les piroguiers dans une mer démontée

Vendredi, le Président Edouard Fritch, accompagné des députés Maina Sage et Jean-Paul Tuaiva, est allé au-devant des 200 piroguiers particulièrement marqués par la première étape qui n’avait vu que trois pirogues toucher l’île d’Yeu au terme d’un parcours vécu dans des conditions dantesques (des creux de trois mètres, des pluies de grêles et une eau à moins de dix degrés). Une pirogue coulée, celle d’EDT, deux à la dérive dont celle d’ATN, quelques côtés cassées et de nombreux cas d’hypothermie. Il y avait de quoi se décourager. Mais s’était sans compter sur le courage de ces compétiteurs passionnés qui dès le samedi se sont affrontés sur une distance de 35 km, EDT, sur une pirogue prêtée, l’emportant haut la main devant Marseille et Air Tahiti Nui.

Succès des journées culturelles

Sur le plan culturel, et à la demande de la présidence de la Polynésie française, la Délégation de la Polynésie française à Paris s’est particulièrement investie dans la préparation de cet événement.

Une conférence sur les migrations polynésiennes vues au travers des récits sur les dieux polynésiens a été donnée par Louise Peltzer. Des projections de films du Festival International du Film Océanien (FIFO) ont eu lieu chaque jour. Des dégustations de mets polynésiens ont été proposées dans de nombreux quartiers de la ville. Le village polynésien regroupant des dizaines d’artisans a connu une très grande affluence tandis que Théo Sulpice et son groupe Show Tahiti Nui et Sabrina Laughlin ont enthousiasmé le public familial venu à leur rencontre.

Des colliers de fleurs de tiare ont été confectionnés pour l’occasion au sein d’ateliers qui ont connu un indéniable succès. La Délégation de la Polynésie française à Paris a, par ailleurs, acheminé, grâce à la mobilisation du ministère du Développement des activités du secteur primaire, près de 6 000 fleurs de tiare. Au palais des congrès, le Président Edouard Fritch a en outre présenté la très belle exposition sur les 30 ans de l’autonomie prêtée par l’Assemblée de la Polynésie française.



2015-05-18_115702
  • 2015-05-18_115702
  • 2015-05-18_115608
  • 2015-05-18_115623
  • 2015-05-18_115635
  • 2015-05-18_115649

Rédigé par Présidence de la Polynésie Française le Lundi 18 Mai 2015 à 11:57 | Lu 926 fois






1.Posté par Gatien le 18/05/2015 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tiens, en regardant l'une des photos je ne savais pas qu'Edouard fritch était toujours président de l'assemblée, ils auraient pou se donner la peine de corriger le visuel tout de même, je suppose que pour la présidence ils n'ont pas mis en photo gaston flosse …

2.Posté par Pascal ALBERT le 18/05/2015 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faut pas se tromper.
Les Sables sont un gros village de 14 000 habitants.
C'est avec La Rochelle et ses 80 000 habitants, sa modernité et son dynamisme que le Polynésie française devrait coopérer.

3.Posté par Philippe DELBOS le 19/05/2015 07:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dis N°2 tu y connais quoi à la Vendée et aux Sables? Range tes commentaires désobligeants; Il y a peut être plus d'habitant à La Rochelle mais aux Sables, vitrine de la Vendée, il y a moins de demandeur d'emplois au vu du dynamisme local.

4.Posté par Faut pas pousser! le 19/05/2015 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Blablabla, Edouard rentre t'as du boulot ici !!!! juste 20 000 chômeurs à qui tu dois trouver un job !!! banane va!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance