Tahiti Infos

Vavau, le retour aux sources d'Évrard Chaussoy


Évrard Chaussoy présente actuellement son exposition Vavau, nom choisi en clin d'œil aux origines de l'île de Bora Bora.
Évrard Chaussoy présente actuellement son exposition Vavau, nom choisi en clin d'œil aux origines de l'île de Bora Bora.
Bora Bora, le 30 août 2022 - Jusqu’au 3 septembre, l’artiste Évrard Chaussoy, originaire de Raiatea, expose sur l'île de Bora Bora. Intitulée Vavau, en clin d'œil aux origines de la Perle du Pacifique, son exposition présente des toiles empreintes de nombreux thèmes traditionnels polynésiens, avec l'intention d'un “retour aux sources”. Installée au sein de l'hôtel Le Bora Bora by Pearl resorts, elle est l'occasion pour les habitants mais également les touristes, de découvrir l’art local et l'univers de l'artiste.
 
Natif de Raiatea, Évrard Chaussoy est un artiste peintre et sculpteur dont l’activité ne cesse de se développer depuis 2002, date de sa première exposition. Jusqu’au 3 septembre, il est l’invité de Jérôme Lienart, fraîchement arrivé au fenua pour reprendre la direction du Bora Bora by Pearl resorts. Des lieux visiblement appréciés par l'artiste qui précise que “tout le monde ici a été aux petits soins avec moi pour ce projet et je les en remercie”.
 
L’exposition propose 15 tableaux, tous réalisés pour l’occasion. Un QR code est apposé sur chacun d'eux, permettant de découvrir les œuvres et le catalogue en ligne. Le thème retenu par le peintre pour cette exposition est Vavau, ancien nom de la Perle du Pacifique : “Avec ce clin d’œil aux origines, j’ai abordé des thèmes assez variés, notamment des scènes traditionnelles qui me sont chères et dont je crains la disparition en Polynésie, comme la passation du savoir et de la connaissance des anciens.”  Le public peut, entre autres, admirer le tableau intitulé Complicité, montrant un père semblant expliquer les rouages de la pêche à son fils. Parmi les toiles, aussi, des scènes dénuées d’habitation, un pterois (rascasse volante), une tortue dont le corps épouse la montagne de Bora Bora, ou encore une perle dans le creux de deux mains.

Clin d'œil aux origines
 
Chaque tableau possède un fond avec des motifs polynésiens. Ils ont été travaillés à la main, sculptés dans le bois, enduits de peinture puis déposés sur la toile. Ces plaques sont issues du travail de son père Joseph, artiste aujourd’hui disparu, un autre clin d’œil aux origines, celles de l'artiste cette-fois. Lorsqu’on lui demande combien de temps il lui faut pour réaliser une œuvre, il répond que l’exécution est assez rapide, mais le travail de préparation est assez long. “Je ne suis pas du genre à me mettre devant une toile blanche et à réfléchir sur ce que je vais faire, je le fais avant, sur un brouillon”, précise-t-il.

Une cinquantaine de personnes s’est déplacée pour ce vernissage organisé par Dominique Pétras, propriétaire d’une boutique à Bora Bora. Étaient notamment présents le tāvana de Bora Bora, Gaston Tong Sang,  l’artiste Jean-Pierre Frey, des prestataires du tourisme et quelques commerçants. Maud, habitante de l'île, livre son ressenti : “On sent que c’est un peintre local, c’est à la fois très figuratif et très moderne, j’aime beaucoup”. Jérôme Lienart, directeur de l’hôtel, reconnaît que “cette exposition est une valeur ajoutée à l’établissement dont le propriétaire est axé sur tout ce qui se rapporte à la Polynésie et l’art. On peut apercevoir des tiki dans les jardins. Cette exposition en appelle d’autres, je l’espère.”
 
Pour sa part, l'artiste pense au rayonnement du fenua au-delà des frontières : “Un pays brille dans le monde par sa culture, je pense que si tous les acteurs culturels pouvaient donner un peu d'eux-mêmes, la Polynésie rayonnerait à travers le monde”, conclut-il.


Rédigé par Nij le Mardi 30 Août 2022 à 15:38 | Lu 1594 fois