Tahiti Infos

Vaimalama Chaves, critiquée dans Fort Boyard, réplique


Tahiti, le 23 août 2022 – Vaimalama Chaves s’est attiré les foudres des téléspectateurs samedi soir en refusant catégoriquement de participer à une épreuve de Fort Boyard mettant en scène des araignées. Elle s’est justifiée quelques jours plus tard en dénonçant “un chantage” de la production, alors qu’elle leur avait clairement stipulé qu’elle refuserait ce genre de défis.
 
Sa participation à l’émission Fort Boyard, diffusée samedi soir, n’est pas passée inaperçue. Vaimalama Chaves a catégoriquement refusé de rentrer dans une pièce remplie d’araignées, ce qui aurait pu permettre à son équipe de gagner deux indices. “C’est non”, “c’est mort”, a-t-elle fermement rétorqué à l’animateur Olivier Minne. C’est finalement une autre candidate qui a dû y aller, ne faisant gagner qu’un seul indice à leur équipe.
 
Bien que Miss France 2019 ait remporté deux clés pendant l’émission, les téléspectateurs se sont montrés très virulents à son égard à l’issue du jeu. “Clairement détestable”, “cette nana est une honte”, “écœurant sa réponse et son ton”, pouvait-on notamment lire sur les réseaux sociaux ce week-end. Il lui était également reproché d’avoir eu cette attitude alors qu’elle avait auparavant manifesté son agacement lors de l’abandon d’un de ses coéquipiers sur une autre épreuve.
 
L’ancienne Miss Tahiti a finalement réagi sur son compte Instagram mardi en expliquant que ne pas faire les araignées était “sa seule condition à sa participation” à l’émission et que la tentative de la production de la “convaincre d’y aller par la pression médiatique” était du “chantage”. Ce à quoi la société qui produit le jeu a également répliqué : “La production ne contraint personne lorsqu’une phobie insurmontable est stipulée par un participant”, c’est pourquoi la candidate avait tiré une carte “choix cornélien” : réaliser l’épreuve pour deux indices ou la laisser à l’un de ses coéquipiers pour un seul indice.
 

Rédigé par Lucie Ceccarelli le Mardi 23 Août 2022 à 18:08 | Lu 15510 fois