Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Une table ronde “planétaire” à Faa'a




Tahiti le 01 juillet 2021 - Le tavana de Faa'a et président du Tavini huiraatira Oscar Temaru a lui aussi organisé une table ronde sur le nucléaire, mais il la considère comme “planétaire”, contrairement à celle de Paris.

Pendant que les réunions de la table ronde à Paris ont débuté, Oscar Temaru a lui aussi, de son côté, organisé une table ronde à Tavararo à Faa'a, qualifiée de “planétaire”. Plusieurs associations telles que l'association 193, la Fédération des associations de protection de l'environnement ou encore l'association Moruroa e tatou et l'Église protestante ma'ohi y ont été conviées, mais pas seulement. Des professeurs d'université de Fidji, ou encore de Columbia, et “des représentants de plusieurs pays du Pacifique” tel que la Nouvelle-Zélande, l'Australie, Fidji y ont également participé.  

“Dénoncer ce qui se passe à Paris”

Cette table ronde à Tavararo a été mise en place “pour dénoncer ce qui se passe à Paris”, assure Oscar Temaru. Il considère que celle de Paris n'est “pas légitime, ni représentative” puisque les associations anti-nucléaire n'ont pas effectué le déplacement. Ce déplacement à Paris a été mis en place pour, selon lui, “amadouer et calmer un peu les esprits” suite à la publication du livre “Toxique”. On n'est pas dupe” a lancé Oscar Temaru.

Le leader indépendantiste considère que, depuis la réinscription de la Polynésie sur la liste des pays à décoloniser, “tout bouge. Ils sont obligés d'organiser une mascarade de table ronde”. Et selon lui “rien de positif” ne va sortir de ces réunions. Pour lui, la table ronde à Paris est une table “verticale car il y a le roi et les vassaux qui écoutent ce que dit le roi”. Alors que les discussions à Faa'a étaient “libres et sans le poids de l'État”.

Le coordonateur de la table ronde à Tavararo Michel Villar estime que “la délégation à Paris ne va pas donner des résultats probants” puisque, selon lui, elle n'est “ni légitime, ni positive”. Il estime en effet que les compensations, les indemnisations des victimes du nucléaire, les réparations des préjudice sanitaires et environnementaux “ne peuvent se faire en l'absence de la garantie d'impartialité et de l'expertise de l'ONU”.
Le leader indépendantiste considère que la rencontre à Paris est également l'occasion pour la France de rappeler qu'elle “a pris une décision politique d'utiliser notre pays pour les essais nucléaires” juste après que l'Algérie a eu son indépendance. “J'entends de temps en temps de la part des partis politiques collaborateurs de la politique de l'État qu'il n'y a pas à mêler la politique et le nucléaire” assure dépité le tāvana de Faa'a.

Le nom “Reko Tika” moqué

Oscar Temaru a ironisé sur le nom donné à la délégation partie à Paris. Elle a en effet été baptisée “Reko Tika” soit la voix de la vérité. Mais le tāvana de Faa'a et président du Tavini assure que “les gens qui sont là dedans sont tous des menteurs, je ne sais pas ce qu'il faut en tirer”. Il renchérit en rappelant les propos tenus par Édouard Fritch à l'assemblée de la Polynésie en 2018 où il faisait état de leur mensonge vis à vis de la population concernant les “essais nucléaires propres” : “Ce sont les mêmes qui vont aller là-bas raconter des histoires”. Un compte rendu de la “vraie table ronde” sera fait et publié dès que possible.

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Jeudi 1 Juillet 2021 à 20:36 | Lu 1497 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Septembre 2021 - 17:01 Le projet aquacole de Hao à la dérive

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers