Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Une mère et sa fille dévoilent leurs toiles



TAHITI, le 30 juin 2020 - Peka'17, c’est le nom du duo formé par Pénélope et Kalani Tahutini. Ce duo crée des toiles de peintures depuis plusieurs années. Il les dévoile cette semaine à la Maison de la culture.

Une trentaine de toiles attendent les visiteurs salle Muriāvai. Ce sont des acryliques qui ont vu le jour grâce à Peka'17. "Pé pour Pénélope, et Ka pour Kalani", indique Pénélope Tahutini. "On a ajouté 17 car on s’est vraiment lancées en 2017."

Péka17 est le duo formé par une mère et sa fille qui peignent ensemble "pour le plaisir". Celui de la peinture et du moment partagé. "On a pris pour passion cette activité en la faisant", explique Pénélope. Kalani, aujourd’hui âgée de 8 ans, confirme.

Les enfants aiment dessiner, peindre, utiliser la couleur. "On s’est mises à faire ça ensemble il y a déjà quatre ans", raconte Pénélope. "Au début, pour passer le temps toutes les deux." C’était, et ça reste, leur truc.

Elles utilisent la peinture sur la base d’idées de l’une et/ou de l’autre. "On regarde beaucoup de vidéos qui nous inspirent", confie Pénélope. Le duo observe aussi le travail d’autres artistes. "J’aime celui de Frida Kahlo", dit par exemple Kalani.

Lorsque l’envie lui prend, le duo s’installe sur la terrasse. "On n’a pas d’atelier, on sort donc tout notre matériel que l’on doit ranger une fois la séance terminée."

Mais qu’importe, l’activité se pratique sans contrainte, elle dure cinq minutes ou une demi-journée. Peka'17 se retrouve après l’école, le week-end, pendant les vacances. Le tableau se construit ensuite au fur et à mesure.

Kalani aime tamponner, spalter, réaliser des coulis. Elle adore les couleurs, en particulier, "le rouge, le violet, le orange et le bleu". Pénélope aime ajouter des touches de peinture sur une base déjà présente.

Toutefois rien n’est figé. Le duo ne procède pas en suivant toujours les mêmes étapes. "Une fois que le fond est terminé, on regarde la toile et on se demande ce que l’on peut faire", rapporte Pénélope.

Peka'17 a offert ses premières toiles à des amis, à la famille. Puis, a encadré les peintures, sans objectif précis, juste pour voir. Une page Facebook a été créée présentant des photographies et des vidéos, pour garder en mémoire les œuvres et le processus créatif.

Fin 2018, l’idée d’une exposition a surgi. "J’ai approché la Maison de la culture qui a apprécié nos toiles et nous a proposé un créneau… en mars 2020." Le planning étant chargé salle Muriavai.

"Un an et demi, c’est long. On a donc pris le temps de réaliser des peintures pour cet événement particulier." L’exposition de mars 2020 est devenu un but en soi, même si la méthode de réalisation des toiles, les techniques (acrylique avec pinceaux, coton tige…), l’envie de partager n’ont pas changé.

La mère et sa fille ont continué leur aventure. Ni l’une, ni l’autre n’a pris de cours. "J’ai découvert la pratique de la peinture avec Kalani", assure Pénélope. Quant à sa fille, elle effectue quelques stages, parfois, dans un atelier de Papeete, mais cela reste irrégulier. Elles apprennent en faisant.

L’heure de vérité a sonné. Le duo, un peu stressé, présente son travail cette semaine. "C’est super, mais je ne sais pas comment ça va se passer, je me demande si les gens vont aimer les tableaux", s’interroge Kalani, un peu inquiète. "Et si on nous dit qu’on n’aime pas les tableaux ? "

Pour Pénélope, l’exposition est une nouvelle étape pour le duo, un événement marquant. C’est, quoi qu’il arrive, un beau projet. Elle se réjouit que le rendez-vous soit, malgré le confinement, maintenu. Il a seulement été reporté.

Quand l’exposition sera terminée, Pénélope et Kalani reprendront leur activité commune. Elles continueront à créer ensemble mais peut-être avec d’autres outils et techniques. "On ne sait pas encore si on va tester d’autres choses." Ni si elles seront amenées à exposer à nouveau. Vous avez jusqu’à samedi pour en profiter.



Contacts

Téléphone de la maison de la culture : 40 54 45 44
Site internet la Maison de la culture.
Facebook : Maison de la Culture de Tahiti / Médiathèque de la Maison de la Culture
Facebook du duo : PéKa'17


Pratique

Jusqu’au samedi 4 juillet Salle Muriāvai à la Maison de la culture.
Horaires : de 9 heures à 17 heures du mardi au vendredi et de 9 heures à midi le samedi
Vernissage le mardi 30 juin à 18 heures.
Entrée libre

Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 30 Juin 2020 à 12:46 | Lu 2619 fois






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 4 Juillet 2020 - 02:17 Anthony Géros, tavana fédérateur

Samedi 4 Juillet 2020 - 01:55 Teura Iriti, vainqueur par procuration ?

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus