Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Une matahiapo de 81 ans, première victime du Covid-19 en Polynésie



Tahiti, le 10 septembre 2020 – Une matahiapo âgée de 81 ans et dépistée positive au Covid-19 est décédée jeudi au centre hospitalier de la Polynésie française. Personne vulnérable et atteinte de comorbidités, il s'agit du premier décès lié au Covid-19 en Polynésie française.
 
Mamie Ruta, âgée de 81 ans et hospitalisée au Centre hospitalier de la Polynésie française depuis le 3 septembre dernier, est décédée jeudi après avoir été dépistée positive au Covid-19 à Tahiti. Selon nos informations, la victime était originaire du quartier Vaitavatava à Papeete où un cluster a été identifié. La victime n'était pas en service de réanimation, mais en hospitalisation dédiée aux cas de Covid-19. Personne à risque, elle présentait de nombreuses comorbidités. Le mari de la victime a également été hospitalisé dans les mêmes circonstances au centre hospitalier où il se trouvait toujours jeudi soir.
 
A l'occasion d'un point presse organisé jeudi en début d'après-midi, le ministre de la Santé Jacques Raynal a indique que si ce décès venait "marquer les évènements", ce "triste événement n'est pas une surprise". "Bien sûr on savait qu'un jour on aurait malheureusement à déplorer un certain nombre de décès. J'espère que la liste restera la plus courte possible", a réagi Jacques Raynal confirmant les comorbidités de la victime. "Ce sont des maladies qui fragilisent le corps et pour ce qui concerne ce premier décès, la personne était porteuse d'un certain nombre de ces pathologies."
 
Deux clusters à Papeete
 
Le corps de la victime a été transporté dans la journée de jeudi à Punahere dans son quartier de Vaitavatava, où le cercueil a été exposé avant une messe prévue dans la soirée et un enterrement prévu ce vendredi après-midi à 16 heures à l'Uranie. Comme l'impose la réglementation, la famille a néanmoins mis en place des règles sanitaires strictes pour éviter les rassemblements de plus de 10 personnes. "Il n'y a pas de risques de contagion par le cercueil", a rappelé jeudi le ministre de la Santé. "Par contre, les recommandations sont celles d'une inhumation dans les 48 heures."
 
Deux clusters ont été identifiés à Papeete, a confirmé Jacques Raynal. L'un dans le quartier Vaitavatava et l'autre à proximité. "De nombreux tests ont été réalisés ces derniers jours, plus de 1 200 tests à l'heure actuelle dans ces zones là." De nouveaux tests seront d'ailleurs effectués jusqu'à la semaine prochaine pour tenter d'endiguer ces clusters. "Ce qui compte surtout, c'est que nous arrivons encore à l'heure actuelle à cerner les populations touchées", a tenté de positiver le ministre, insistant néanmoins sur l'opportunité pour les autorités de l'Etat d'envisager le passage au stade 4 de l'épidémie pour pouvoir opérer des confinements localisés.
 

Mahine, voisine de Mamie Ruta : "On a peur pour notre grand-père et grand-mère"

Une matahiapo de 81 ans, première victime du Covid-19 en Polynésie
"Ce n'est pas une bonne nouvelle, après on a peur pour notre grand-père et grand-mère. Donc on va se protéger encore plus. On va leur dire de rester à la maison et de ne pas être en contact avec d'autres personnes. On avait déjà fait mais là on va le faire encore plus. Vendredi et lundi il y a eu des dépistages ici et cela a duré toute la matinée. Il y avait beaucoup qui se sont faits dépistés. Moi je n'ai pas encore eu les résultats, mais certains l'ont eu et d'ailleurs il y a eu des positifs. Ils restent chez eux. Et on communique grâce à notre groupe facebook". Protégez vos familles et surtout nos matahiapo."
 

Heinui, autre voisine : "Cette mamie était malade"

Une matahiapo de 81 ans, première victime du Covid-19 en Polynésie
"Cette mamie était malade, on après on va dire que c'est dû au Covid même si ce n'est pas dû au Covid. On a peu peur. Quand on a appris qu'il y avait des cas, ça allait. Mais lorsqu'on a appris ce décès, ben ça se gâte là. On est bien obligé de se protéger. Moi je me suis fait dépister deux fois. La première fois c'était vendredi et comme j'ai été en contact avec un cas covid, alors on m'a re-testée. Ma belle-mère est une matahiapo donc on ne s'approche pas d'elle. Protégez-vous et nos matahiapo portez vos masques, nettoyez vos mains et soyez toujours avec votre gel."
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun et Antoine Samoyeau le Jeudi 10 Septembre 2020 à 12:25 | Lu 19117 fois

Tags : CORONAVIRUS





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Octobre 2020 - 12:37 Le concert de Tryo reporté au 24 avril 2021

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus