Tahiti Infos

Une fresque polynésienne de 240 mètres dans un tunnel de Paris


Une fresque polynésienne de 240 mètres dans un tunnel de Paris
Tahiti, le 17 juillet 2023 - Pour célébrer les Jeux olympiques, la ville de Paris met les petits plats dans les grands. Ce lundi a été lancé sous le tunnel Henri IV, situé sur les quais du 4e arrondissement, une fresque de 240 mètres de long en l'honneur de la Polynésie française, réalisée par les artistes Sarah Viault et Babs.
 
En écho aux épreuves de surf des Jeux olympiques et paralympiques 2024 qui se dérouleront à Teahupo’o, à Tahiti, Paris Plages prend, cette année, les couleurs de la Polynésie française. Afin de poursuivre cette mise en valeur de la culture polynésienne, une fresque de 240 mètres de long a été lancée, ce lundi, sous le tunnel Henri IV, situé sur les quais du 4e arrondissement. Le slogan : “Tout au long du tunnel : la Polynésie française !”
 
L’artiste Sarah Viault, installée en Polynésie, et le graffeur francilien Babs mêleront leurs talents pour créer une œuvre monumentale sur la totalité des parois du tunnel Henri IV (240 m de long, 1 700 m2 de surface). Ce projet artistique est porté par l’association Urban Art Crew, association installée depuis dix ans dans le paysage urbain. Il est également soutenu par la mairie de Paris et pleinement intégré au dispositif Paris Plages.

L’urgence climatique, trait d’union entre Paris et la Polynésie

Le “Paris” urbain et brut de Babs rencontrera la “Plage” animale et florale de Sarah Viault autour d’un thème majeur : l’urgence climatique. Ce thème puissant et d’actualité permettra de délivrer un message fort et universel. Il rassemblera Paris (accords de Paris sur le climat, adaptation d’une capitale mondiale au défi climatique…) et la Polynésie (richesse et fragilité de la faune et de la flore, montée des eaux, préservation de la biodiversité…).
 
Les deux artistes travailleront de nuit, de 22h30 à 7h45, pendant trois semaines de résidence artistique. Ils seront épaulés par les équipes de Urban Art Crew.

Sarah Viault et Babs pour une œuvre à quatre mains

Installée en Polynésie, amoureuse de la beauté et la richesse de sa nature, Sarah Viault met à l’honneur des espèces endémiques, dans un univers coloré, verdoyant et paradisiaque. Son art engagé a pour vocation de sensibiliser le public à la préservation de l’environnement, l’importance de la biodiversité et la protection des animaux en voie d’extinction. Sarah Viault cherche à éveiller les consciences et à célébrer la beauté de la faune et de la flore de la Polynésie, mais aussi à capturer leur fragilité et leur résilience.
 
Babs est une légende du graffiti parisien. Il peint ses premiers murs dès le début des années 90. Séduit par la forme la plus transgressive du graffiti “vandal”, il installe son art à Paris et en région parisienne. Il réalise plusieurs centaines de graffitis sous une vingtaine de pseudonymes pendant plus d’une quinzaine d’années. Influencé par l’univers de l’“Heroic fantasy”, adepte du “Wild style”, il est l’un des plus grands représentants de la scène néo-graffiti française.

​Des visites guidées tout l’été

L’association Urban Art Crew proposera tous les week-ends des visites guidées gratuites du tunnel Henri IV pour permettre au public d’admirer l’avancement de cette œuvre XXL et de se plonger dans l’histoire du street art à Paris et en Polynésie. Les visites guidées auront lieu tous les samedis et dimanches à 17, 18 et 19 heures, du 22 juillet au 3 septembre.

Rédigé par Bertrand Prévost (Photo : Dominique DASSE.) le Lundi 17 Juillet 2023 à 16:55 | Lu 8990 fois