Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Une formation de soutien à la parentalité à l'école Mama'o



Durant huit semaines, une dizaine de parents suivront cette formation de soutien à la parentalité, à l'école Mama'o de Papeete.
Durant huit semaines, une dizaine de parents suivront cette formation de soutien à la parentalité, à l'école Mama'o de Papeete.
PAPEETE, le 21 janvier 2019 - Une dizaine de parents d'élèves du cycle 2 (CP à CE2) suivent depuis ce lundi, une formation de soutien à la parentalité. Il s'agit de rassurer les parents dans leur rôle. Durant huit semaines, ces parents se retrouveront les lundis et jeudis à l'école primaire de Mama'o.

Quel est le rôle d'un parent ? Sommes-nous bien préparés avant d'accueillir notre enfant ? Si pour certains d'entre vous, la relation entre vous et votre enfant est au beau fixe sur le plan scolaire, d'autres ont un peu plus de mal à suivre la cadence.

C'est d'ailleurs pour ces parents que les municipalités ont choisi de mettre en place une formation de soutien à la parentalité. Ils se sont donc tournés vers Api Formation afin de dispenser des ateliers qui pourraient accompagner les parents.

Depuis plusieurs années, une formation de soutien à la parentalité est proposée au fenua. "Nous sommes là justement pour aider ces parents, ceux qui peuvent avoir plus de difficultés et qui comprennent un peu moins le système scolaire. On n'est pas là pour corriger des erreurs, mais juste pour les rassurer dans leur rôle de parent d'élèves", assure Christelle Joho, une des deux formatrices.

Depuis ce lundi, une dizaine de parents d'élèves du cycle 2 (CP à CE2) de l'école primaire de Mama'o ont accepté de jouer le jeu. Ils ont été identifiés, d'ailleurs, par l'équipe pédagogique. Ces pères et ces mères suivront donc cette formation durant huit semaine, les lundis (de 13h30 à 15h30) et les jeudis (de 7h30 à 10h30).

La formation comprend un volet collectif axé sur :
- Le fonctionnement éducatif et comment aider son enfant à apprendre ;
- Les outils pour aider son enfant à faire ses devoirs à la maison.

"Ce seront des ateliers différents les uns les autres. D'abord, nous avons des discussions sur des sujets qui concernent la parentalité, l'éducation… On leur donne aussi de la méthodologie, c'est-à-dire des petits outils pour réussir à faire des choses avec les enfants à la maison, et plus sous forme de jeu, des choses ludiques. Après, on travaille sur les savoirs. Qu'est-ce que l'enfant doit savoir du CP au CM2 à l'école élémentaire. Donc, on se rassure en termes de savoir pour accompagner son enfant au niveau des connaissances du Français et des Mathématiques. À la fin, on a toujours un petit jeu de rôle aussi pour mettre en pratique, pour se mettre à la place de l'enfant et titiller celui qui joue le rôle de parent, pour lui montrer quand on n'a pas envie de comprendre, on n'a pas envie. Donc, il faut voir ce que le parent va mettre en œuvre pour réussir", explique Christelle Joho.

Ce dispositif a déjà été mis en place à Pirae et à Arue.


La parole à

Christelle Joho
Formatrice

"On peut toujours faire mieux"


"Les débuts sont toujours un peu compliqués, parce qu'il y a cette idée d'être un mauvais parent, alors que ce n'est absolument pas le cas, mais on peut toujours faire mieux. Et au fur et à mesure de l'atelier, les parents se connaissent entre eux. Donc on passe au-dessus de la notion de honte qui peut être ressenti. Ils se livrent et s'engagent dans les jeux de rôle, et ils comprennent mieux la difficulté. Le jeu de rôle, par exemple, sert à voir quand son enfant a fait son devoir à la maison et que le parent repasse derrière. Ce que l'on veut faire évoluer absolument, c'est 'Ah non, c'est faux, il manque un S'. Non, ça c'est terminé, parce que demain, l'enfant oubliera encore le 'S'. Donc, il faut voir comment le parent peut agir de façon à ce que l'enfant aille puiser dans ses connaissances et réinvestir ce qu'il sait pour ne plus oublier le 'S'. Il faut vraiment se positionner de cette façon. Après, les retours viennent souvent des parents qui sont beaucoup plus épanouis, et des enfants qui se sentent mieux reconnus dans leurs efforts, même si ce n'est pas parfait. La position du parent change vis-à-vis de son enfant et ce dernier, voyant son parent évoluer, évolue aussi dans le bon sens et il s'applique plus, il ose plus… Il a le droit à l'erreur, c'est normal."



Rédigé par Corinne Tehetia le Lundi 21 Janvier 2019 à 16:32 | Lu 1182 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net