Tahiti Infos

Une évasan de 12 heures entre Rapa et Tahiti


Crédit : ALPACI-FAPf / Forces armées en Asie-Pacifique et en Polynésie française
Crédit : ALPACI-FAPf / Forces armées en Asie-Pacifique et en Polynésie française
Tahiti le 8 février 2023 - Le 31 janvier dernier, une femme enceinte a été évasané de l’île de Rapa vers Tahiti par les Forces armées en Polynésie Française. Un hélicoptère et un Falcon 200 ont été déployés pour acheminer la patiente jusqu’au CHPF. La mission aura duré presque 12 heures.

Le 31 janvier dernier, les Forces armées en Polynésie Française (FAPF) ont évacué une femme enceinte de l’île Rapa vers le CHPF. Les médecins de l’archipel des Australes craignaient qu’elle ne souffre de sérieuses complications. L’île de Rapa, la plus méridionale de Polynésie, est situé à 1 200 km de Tahiti et ne dispose pas de piste d’atterrissage. Mobilisées par le haut-commissariat, les FAPF ont en conséquence fait intervenir un hélicoptère Dauphin. L’appareil a décollé un peu avant 11 heures de Tahiti. Après 6 heures de vol, et un ravitaillement en carburant sur l’île de Raivavae, le Dauphin s’est posé à Rapa. Sur place, la patiente a été prise en charge par des équipes médicales pendant deux heures avant de redécoller vers Tahiti. Vers 22 heures, après 11 heures de mission, les FAPF ont réattéri à Raivavae pour se reposer jusqu’au lendemain. Arrivé 30 minutes plus tôt, un avion Falcon 200 Gardian les attendait pour terminer le transfert de la patiente. Une heure et demie de vol plus tard, elle rejoignait finalement Tahiti à 23h30 pour être prise en charge par une ambulance jusqu’au CHPF. “La mise en place de moyens combinés peut s’avérer essentielle compte tenu de la complexité et de l’étendue de la Polynésie française. De nombreuses îles habitées, à l’image de Rapa, ne disposent pas d’infrastructures pouvant accueillir un avion”, constate les FAPF dans un post publié sur Facebook en soulignant que sa zone d’action est “comparable à la surface de l’Europe”.
 

Rédigé par Guillaume Marchal le Mercredi 8 Février 2023 à 19:21 | Lu 1654 fois