Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Une étudiante sur vingt dit avoir déjà été victime de viol



Paris, France | AFP | lundi 12/10/2020 - Une étudiante sur vingt a déjà été victime de viol, une sur dix d'agression sexuelle, des violences attribuées notamment à "l'effet de groupe" ou à l'alcool, selon les constats qui ressortent d'une enquête dans l'enseignement supérieur publiée lundi.

Cette enquête a été réalisée par l'Observatoire étudiant des violences sexuelles et sexistes dans l'Enseignement supérieur, qui s'est constitué en mai 2019 avec l'objectif d'évaluer l'ampleur du phénomène. 

Un questionnaire, diffusé en ligne entre avril et décembre 2019 auprès des étudiants d'une cinquantaine d'universités, prépas, grandes écoles, BTS, DUT, a reçu 10.381 réponses, majoritairement de femmes (76%).

"Même si la méthode choisie a été conçue et validée par un groupe de travail interprofessionnel, cette enquête reste avant toute chose une initiative étudiante", précisent les auteurs.

Parmi les principaux enseignements, une étudiante sur 20 (5%) dit avoir été victime de viol. 

Une étudiante sur 10 (11%) a été victime d’agression sexuelle. C'est aussi le cas de 5% des hommes, selon cette étude.

L'effet de groupe (20%), l’impunité (18%), la consommation excessive d’alcool (18%) et le manque d’éducation des étudiants (18%) sont les causes de violence les plus souvent énoncées dans le questionnaire.

Au total, 34% des étudiants déclarent avoir été victimes ou témoins de violences sexuelles : pour 24% d’entre eux, les violences ont été subies sous l’emprise de l'alcool. 

Les faits de violence physique sont plutôt commis en soirée ou en week-end hors du campus : c’est le cas pour 56% des viols.

Ces violences sont principalement le fait d'étudiants. "Il s’agit donc souvent du cercle d’amis proches et de personnes connues de la victime", souligne le rapport.

Par ailleurs, 35% des hommes questionnés considèrent leur établissement comme égalitaire contre 27% des femmes. 

Et la proportion de répondants qui considèrent leur établissement comme sexiste augmente significativement avec les années d'études. "Nous faisons l’hypothèse que les étudiantes et étudiants (...) prennent conscience de la réalité des violences sexistes au fur et à mesure de leur vie étudiante", soulignent les auteurs de l'enquête.

Les dispositifs mis en place par les établissements pour faire face à ce type de situations sont méconnus, souligne enfin le rapport. En effet, plus d’un quart des répondants ne savent pas s’il en existe dans leur établissement et 18 % considèrent qu’il n’en existe aucun. 

le Lundi 12 Octobre 2020 à 05:10 | Lu 456 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Décembre 2020 - 06:07 Sur Brut, Macron échange avec la "Génération Covid"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus