Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Une centrale exploitant l'énergie thermique des mers en Martinique



© DCNS NEMO, la Martinique sera la première au monde à avoir une centrale off-shore d'énergie thermique des mers
© DCNS NEMO, la Martinique sera la première au monde à avoir une centrale off-shore d'énergie thermique des mers
FORT-DE-FRANCE, 9 juillet 2014 (AFP) - Une centrale flottante exploitant l'énergie thermique des mers verra le jour d'ici quatre ans en Martinique, après l'obtention par les porteurs du projet d'un important financement européen, annoncent mercredi le groupe DCNS et le producteur d'énergie renouvelable Akuo Energy.

Ce dernier, développeur du projet, et le constructeur naval, pilote industriel, ont été désignés mardi lauréats du fonds européen NER 300, précisent-ils dans un communiqué. Rappelons que Tahiti avait un temps été évoqué pour l'installation de cette centrale pilote.

Les deux groupes obtiennent une aide de 72 millions d'euros, couvrant les cinq premières années d'exploitation de cette centrale pilote, précise-t-on chez DCNS, en soulignant qu'il s'agira alors de la première unité au monde exploitant l'énergie thermique des mers (ETM).

Le projet, baptisé Nemo, consiste en la construction d'une centrale exploitant la différence de température entre l'eau chaude de surface et l'eau froide des profondeurs pour produire de l'électricité. Ancrée en mer, la plateforme aura une puissance de 16 MW et pourra alimenter 35 000 foyers, soit une bonne partie de l'île qui compte 400 000 habitants.

Les principaux composants de la centrale seront produits dans l'Hexagone, indique une présentation du projet publiée sur le site du ministère de l'Ecologie, qui précise que la plateforme sera construite dans un chantier naval français et permettra la création de près de 1 300 emplois.

"La sélection par l'Europe de ce projet préfigure le développement d'une filière industrielle de l'ETM", se félicite Frédéric Le Lidec, un des responsables du projet chez DCNS, précisant que cette technologie pourra à terme bénéficier à l'ensemble des régions tropicales maritimes non connectées aux réseaux continentaux et aider ainsi les sites isolés, où le coût de l'énergie fossile est élevé, à atteindre leur autonomie énergétique.

Le groupe DCNS, en pointe dans le domaine des énergies marines renouvelables, a déjà installé à La Réunion en 2011 un prototype de centrale ETM à terre.

Les énergies marines renouvelables (EMR) sont un marché en plein décollage qui compte des technologies à des stades de développement plus ou moins avancés, incluant les éoliennes en mer fixes et flottantes, les hydroliennes et les systèmes visant à récupérer l'énergie thermique des mers.


Rédigé par JFF avec AFP le Mercredi 9 Juillet 2014 à 15:54 | Lu 931 fois







1.Posté par Tonton le 10/07/2014 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour ,
Et bien la j' espère que ça va réagir , pourquoi on à rater cette formidable opportunité ??????, plutôt que de railler, critiquer ou protéger nos politiques, intéresser vous à ces choses d'importances primordiale qui nous passe sous le nez en terme d'écologie d'emplois et de développement .

2.Posté par Tati SALMON le 14/07/2014 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh oui, cela fait bientôt dix ans que nous prônons la réflexion sur l'installation d'une telle centrale en Polynésie. Nous insisterons encore aux prochaines élections, histoire d'éclaire un peu plus nos élus ainsi que la population.

3.Posté par JEAM MEITAI le 14/07/2014 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nos élus se doivent de se focaliser sur ce projet en remplacement sur le long terme de la centrale électrique polluante de l'EDT
Aussi nous devons adopter ce mode de générer efficacement l’électricité ici en Polynésie, il n'est pas trop tard

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués