Tahiti Infos

Une autre option pour le passage de la barge à Teahupo'o


Pour le passage de la barge, la famille Parker souhaite proposer un chenal plus en amont de la pointe Fare Mahora.
Pour le passage de la barge, la famille Parker souhaite proposer un chenal plus en amont de la pointe Fare Mahora.
Tahiti, le 11 décembre 2023 - L'équipe locale du comité organisateur des Jeux olympiques a démarré, ce lundi à Teahupo'o, le balisage du plan d'eau à la pointe Fare Mahora pour le passage de la barge. Le chemin emprunté est celui utilisé depuis plus de vingt ans pour la construction de la tour en bois, sauf que celui-ci est peu profond et encombré par les coraux et difficile donc pour le passage d'une barge. L'association de la famille Parker souhaite proposer une alternative avec un chenal beaucoup plus profond et moins encombré. 

Au lendemain de la réunion d'information du Pays avec les associations de Teahupo'o, l'équipe locale du comité organisateur des Jeux olympiques de Paris 2024 a démarré, ce lundi, le balisage du plan d'eau à la pointe Fare Mahora, pour ensuite faciliter le passage de la barge en vue de la construction de la tour en aluminium. À la manœuvre : le référent auprès de la World Surf League (WSL) et sport manager pour Paris 2024, Pascal Luciani. À ses côtés, Moana David qui supervise depuis près de vingt ans la construction de la tour en bois.  "Le passage que l'on balise on l'utilise tous les ans pour le montage de la tour en bois pour les Trials et le Tahiti Pro”, indique Luciani. Sauf que ce passage emprunté, semble de visu, peu profond et encombré par les coraux. Difficile donc d'imaginer le passage d'une barge.

“On ira faire un tour sur ce fameux chenal pour voir si ça peut être une option”

Pascal Luciani et l'équipe locale du COJO sur zone ce lundi pour démarrer le balisage. “Le passage que l'on balise on l'utilise tous les ans pour le montage de la tour en bois pour les Trials et le Tahiti Pro”, explique celui qui est également référent auprès de la WSL.
Pascal Luciani et l'équipe locale du COJO sur zone ce lundi pour démarrer le balisage. “Le passage que l'on balise on l'utilise tous les ans pour le montage de la tour en bois pour les Trials et le Tahiti Pro”, explique celui qui est également référent auprès de la WSL.
L'association familiale Parker représentée par l'ancien tāvana de Teahupo'o, Gérard Parker, son frère Didier et son neveu Milton était également présente lundi à la pointe Fare Mahora pour assister au balisage. Mais ces derniers tenaient surtout à proposer une alternative avec un chenal beaucoup plus profond et moins encombré par les coraux. “On essaie de donner des solutions pour qu'il y ait le moins de casse possible”, affirme Milton Parker. “On est prêts à accompagner le comité organisateur des JO pour que cette nouvelle tour soit implantée”, confie de son côté l'ancien maire délégué, Gérard Parker. 

Ce fameux chenal se situe plus amont de la pointe Fare Mahora. Et de visu, encore une fois, ce chenal semble beaucoup plus approprié pour le passage d'une barge. “Aujourd'hui il y a un peu de pluie et du vent. Mais avec une barge on pourrait se rapprocher jusqu'à moins de 100 mètres des fondations”, assurait lundi le même Milton Parker. “Peut-être qu'ils connaissent ce chenal mais ne l'ont jamais emprunté. Je dis qu'il faudrait exploiter ce chenal. Je pense c'est la meilleure façon pour accéder à la tour sans rien casser. Enfin, pas sans rien casser mais avec un minimum de casse.” 
Pour sa part Pascal Luciani a indiqué, lundi, n'exclure aucune option pour le balisage de la zone. “L'objectif déjà pour nous c'est de baliser la partie que l'on connait bien et dès que l'on aura fini de ce côté-là on ira faire un tour sur ce fameux chenal pour voir si ça peut être une option”, atteste le référent de la WSL. “Le passage des Parker je ne le connais pas. On connait un passage un peu plus loin encore et qui a servi à la pose des premiers plots. Mais on est obligé de passer par le grand banc de sable et ça met beaucoup plus de temps pour arriver sur le site de la tour.” 

Pascal Luciani et son équipe devrait avoir achevé leur balisage mardi. Puis mercredi se tiendront les premiers tests pour faire passer cette fameuse barge sur la zone. Rappelons que le 1er décembre un premier test avait été effectué et ne s'était pas révélé très concluant. L'avenir de la tenue des épreuves olympiques de surf à Teahupo'o pourrait donc se jouer ce mercredi. 

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 11 Décembre 2023 à 18:14 | Lu 4917 fois