Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un smartphone pour son ado : oui mais sous conditions



En Polynésie, quatre adolescents sur cinq sont équipés d'un smartphone. Quelles limites les parents doivent-ils leur imposer ? Quelles libertés leur donner ?
En Polynésie, quatre adolescents sur cinq sont équipés d'un smartphone. Quelles limites les parents doivent-ils leur imposer ? Quelles libertés leur donner ?
PAPEETE, le 8 aout 2018 (PUBLIREPORTAGE) - Les parents se posent de nombreuses questions sur l'éducation numérique de leurs enfants. Ils ne peuvent pas être coupés du monde moderne, mais quand sont-ils vraiment prêts à faire face aux multiples dangers du net ? Que pouvons-nous faire pour les préparer efficacement ? Découvrez quelques éléments de réponse.

Selon l'étude "Les usages du numérique dans les ménages" publié en décembre dernier par la Direction générale de l'économie numérique, les jeunes polynésiens sont déjà bien équipés. Les ados de 15 à 18 ans étaient 84% à avoir un téléphone. Ces jeunes ont pratiquement tous un smartphone capable de se connecter à internet.

Mais si nos ados sont connectés, ils ne sont pas toujours conscients des dangers liés à leur usage du net. Ils ont même le défaut inverse : tellement certains de leur maîtrise technique, ils négligent les bons gestes indispensables pour se protéger. C'est donc à leurs parents de faire ce travail éducatif et de prendre des dispositions pour limiter les risques d'abus.

Les pédopsychiatres français recommandent de n'offrir un smartphone à un ado qu'à partir de 15 ans, donc en classe de troisième, juste avant d'entrer au lycée. Les enfants ont alors gagné en maturité et peuvent comprendre les risques liés à l'immense responsabilité qu'implique un smartphone connecté à internet. C'est également un âge où il est encore possible d'encadrer leur usage de cette technologie, en vue de les préparer à une plus grande liberté une fois au lycée.

UN CONTRAT DE FAMILLE POUR L'USAGE DU SMARTPHONE

S'il est important de respecter la vie privée de votre adolescent, il doit être bien conscient que si vous avez payé le téléphone et prenez en charge son abonnement, vous pouvez conserver un droit de regard sur ce qu'il en fait. Ce n'est que dans votre grande bonté que vous lui "prêtez" cet objet.

C'est donc l'occasion de mettre en place un contrat familial entre vous et votre adolescent, qui listera l'accès que vous voulez conserver sur son téléphone et l'utilisation qu'il peut en faire. Par exemple vous pouvez exiger de toujours connaître son mot de passe, vous réserver le droit de voir les photos et vidéos qu'il a prises et partagées, contrôler qui il a ajouté dans ses contacts, choisir les applications qu'il peut installer, et même limiter les horaires où il peut utiliser l'appareil. S'il casse l'écran, perd le téléphone ou se le fait voler, vous pouvez le prévenir qu'il devra travailler pour le remplacer. Activez bien sûr la fonction "trouver son téléphone" dans les paramètres (diverses applications permettent même d'activer ces fonctions à distance par SMS). Votre enfant devrait de toute façon s'engager à toujours répondre ou à rappeler dès que possible si c'est vous qui l'appelez.

En échange, dès que votre ado aura prouvé qu'il a une utilisation saine de son téléphone, vous pourrez l'autoriser à créer ses comptes sociaux en demandant à ce qu'il vous ajoute comme ami. Vous pouvez relire avec lui les conversations qu'il y a eu jusqu'à être satisfait de sa maturité. Enfin vous pouvez progressivement élargir ses libertés numériques quand il se rapproche de l'âge adulte, dans la satisfaction d'avoir élevé un bon cybercitoyen.


L'éducation numérique

En discutant avec votre enfant sur son usage du portable et de l'internet, rappelez-lui ces règles de base :
- Tu n'appelleras pas les gens tard le soir. S'il n'est plus l'heure de rendre visite à un ami, il est aussi trop tard pour l'appeler.
- N'utilise pas ton téléphone pour mentir ou tromper quelqu'un. Ne participe pas à répandre des rumeurs ou à dire du mal des gens. Sois un ami fidèle même sur internet.
- N'utilise jamais internet comme un instrument de vengeance.
- Ne dis rien par SMS ou par chat que tu ne dirais pas en personne. Ne dis rien que tu n'oserais pas dire devant tes parents : contrôle ta parole.
- Toute pornographie est prohibée.
- Mets ton téléphone en silencieux ou éteints-le à l'église, au cinéma, au restaurant...
- Regarde les gens à qui tu parles, range ton téléphone quand on t'adresse la parole.
- Ne prends pas de photos de tes parties intimes ou de celles de quelqu'un d'autre. Ne laisse personne te filmer ou te photographier dans une situation intime, sous aucune circonstance. Ne rigole-pas : un jour tu seras confronté(e) à cette situation et il faudra être très strict.
- Apprends à vivre sans ton téléphone, laisse-le chez toi de temps en temps.
- Si quelqu'un te harcèle ou essaie de te faire chanter sur internet, rappelle-toi que ce qu'il fait est illégal et moralement immonde. Il risque la prison, une forte amende et la confiscation de tous ses appareils électroniques. Parles-en à tes parents ou à un professeur et allez ensemble porter plainte à la police : ils régleront très efficacement un problème qui peut te sembler insurmontable.


Les hors forfaits

Un adolescent avec son premier téléphone va être tenté d'appeler ses amis pendant des heures. Un abonnement "classique" est donc un pari risqué qui vous laissera régulièrement avec des milliers de francs de hors-forfait. La solution idéale est le forfait bloqué ! Justement, l'abonnement "Smile Back to school" de Vodafone est un forfait bloqué. Il inclut une heure d'appels vers trois numéros au choix et 30 minutes d'appels supplémentaires vers n'importe quel numéro. Aucune mauvaise surprise possible, pour seulement 1450 francs par mois !

L'addiction à internet

Si un adolescent passe déjà beaucoup de temps scotché à des écrans d'ordinateur, de tablette ou de télévision, soyez très attentif avant de lui donner un smartphone. Mettez-vous d'accord avec lui pour éteindre le téléphone la nuit et limiter le temps de surf. Vous pouvez aussi installer un contrôle parental mais ces applications, pensées pour les enfants, sont faciles à contourner par des ados.

Pour vous aider, l'abonnement "Smile Back to school" de Vodafone propose pour 900 francs une option 1 Go d'internet mobile… Qui ne fonctionne que de 14h à 19h !

Rédigé par Publireportage le Mercredi 8 Août 2018 à 14:08 | Lu 2055 fois






Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués