Tahiti Infos

Un projet hôtelier de 12 milliards à Mahina


Le projet prévoit un hôtel cinq étoiles et une résidence composée de villas avec piscine. ©The Piha'apape estate
Le projet prévoit un hôtel cinq étoiles et une résidence composée de villas avec piscine. ©The Piha'apape estate
Tahiti, le 21 septembre 2022 – Un nouveau projet hôtelier sur la zone très convoitée du Tahara'a a été dévoilé mardi par le tāvana de Mahina Damas Teuira qui s'y est dit très favorable. Il s'agit d'un hôtel 5 étoiles et d'une résidence de villas où les promoteurs promettent d'allier luxe et respect de la nature. Baptisé Piha'apape estate, il représente un investissement de près de 12 milliards et pourrait voir le jour prochainement.  
 
Le cadre exceptionnel du Tahara'a semble inspirer les investisseurs. Après le projet présenté par le groupe City côté Arue, qui a déjà fait couler beaucoup d'encre, c'est celui d'un hôtel 5 étoiles, côté Mahina qui a été dévoilé mardi par le maire de la commune Damas Teuira au micro de nos confrères de Polynésie La 1ère.
 
Le projet, soutenu par le tāvana, représente un budget de près de 12 milliards de Fcfp. Baptisé Piha'apape estate, il est porté par trois promoteurs de la société Piha'apape development company : Heirama Fearon professionnel aguerri du tourisme en Polynésie et à Hawaii et petit-fils de Ed Fearon à l'origine dans les années 60 des hôtels Bora Bora et Tahara'a, Stuart Smits notamment expert en énergies renouvelables dans les projets immobiliers et enfin Ben Eastwood, chiropracteur de formation mais aussi consultant et coordinateur, résidant à Tahiti.  
 
Le complexe s'étend sur une propriété de 5 hectares, dont la société SAS Piha'apape est propriétaire. Il a été imaginé par le bureau d'architecture local Island Studio Architecture et celui de Gary Greene Design à New York. Surplombant la baie de Matavai, il s'articule autour d'un hôtel et d'une résidence. La partie hôtelière est composée de 27 suites disposant de deux restaurants et d'un “rooftop”, deux bars, deux piscines et un centre de bien-être et spa de plus de 1 000 m2. La résidence, pour sa part, se compose d'une petite cinquantaine de villas d'une, deux ou trois chambres avec piscine.

Valeur culturelle et historique

Le site s'étend sur 5 hectares.©The Piha'apape estate
Le site s'étend sur 5 hectares.©The Piha'apape estate
Le projet est présenté comme écologique, durable et respectueux de la nature en privilégiant la permaculture, l'aquaponie, le recyclage et l'usage des énergies renouvelables. D'autre part, il prévoit de soutenir la communauté locale grâce à la création d'un fonds (financé par une participation obligatoire des clients de l'hôtel) qui sera réinvesti dans la culture locale, l'écologie et les activités sociales de Mahina.
 
Comme indiqué sur son site internet, Piha'apape promet d'allier luxe et protection de l'environnement, les promoteurs se définissant comme “gardiens de cette terre”, mettant en avant leur connaissance du lieu, de sa valeur culturelle et historique, l'endroit étant propriété de la famille Fearon depuis plusieurs générations.
 
Des arguments qui devront convaincre les associations de protection de l'environnement qui se sont largement exprimées défavorablement au sujet du projet presque voisin New Tahara'a porté par le groupe City à Arue.


Rédigé par Julie Barnac le Mercredi 21 Septembre 2022 à 16:20 | Lu 10096 fois