Tahiti Infos

Un projet de ressourceries pour moins jeter


credit photo Présidence
credit photo Présidence
Tahiti, le 15 avril 2024 – Issues de l’économie sociale et solidaire, les ressourceries sont des structures de collecte, de revalorisation, de réparation, de réemploi et de revente d’objets usagés ou d’occasion. Moea Pereyre, fondatrice de l’association Tata’i et conseillère au Cesec pour la Fape, a ainsi présenté un projet de réseau de ressourceries sur Tahiti et dans les îles aux ministres Eliane Tevahitua, Vannina Crolas et à une représentante du ministère de l’Education.
 
 
Qu’il s’agisse de la mise en place de cours relatifs à la réparation d’objets ou l’établissement de ressourceries temporaires sur différents lieux comme Huahine, Bora Bora, Ra’iroa, Mahina ou Arue, les résultats de l’association Tata’i sont encourageants, souligne un communiqué du gouvernement. Cela a permis en effet d’éviter d’enfouir 5 tonnes de déchets en 2023. Une thématique particulièrement transversale puisqu’elle touche aussi bien à l’environnement qu’à l’emploi, la solidarité et, bien sûr, l’éducation. Afin de diminuer l’enfouissement de certains déchets comme l’électroménager notamment, mais aussi de” rationaliser nos exports à l’étranger pour le recyclage”, “la pérennité de cette initiative ainsi que sa montée en puissance nécessitent une coopération plus étroite avec les autorités publiques”, précise le communiqué.

Rédigé par La rédaction le Lundi 15 Avril 2024 à 09:28 | Lu 1399 fois