Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Un pétrolier attaqué par un bateau piégé au large de l'Arabie saoudite



Ryad, Arabie saoudite | AFP | lundi 14/12/2020 - Un pétrolier a été lundi la cible d'une attaque au bateau piégé près du port de Jeddah en Arabie saoudite, ont annoncé les autorités, dernière attaque en date contre les infrastructures énergétiques du royaume.

L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat. Mais ces derniers mois, les rebelles Houthis au Yémen voisin ont intensifié les attaques contre l'Arabie saoudite en représailles à la campagne militaire que mène ce pays en soutien au gouvernement yéménite.

Avant l'aube, un pétrolier amarré près du port clé de Jeddah (ouest) a "été attaqué par un bateau piégé", sans faire de victime, a indiqué une source au ministère de l'Energie saoudien, citée par l'agence officielle SPA.

L'attaque a "provoqué un petit incendie" à bord du navire, a précisé la source en dénonçant un acte "terroriste" qui menace "l'approvisionnement énergétique du monde".

Plus tôt dans la journée, l'armateur singapourien du navire, Hafnia, avait affirmé dans un communiqué que le pétrolier BW Rhine avait été "touché par une source extérieure pendant qu'il déchargeait à Jeddah", sans préciser quelle était la nature de cette "source extérieure". 

"L'équipage a maîtrisé l'incendie avec l'aide de pompiers et aucun des 22 marins n'a été blessé", a-t-il ajouté.

Hafnia a rapporté des "dommages à la coque" et n'a pas écarté la possibilité d'une fuite de pétrole. "Il est possible que du pétrole se soit échappé du bateau, mais cela n'a pas encore été confirmé."

Appel à la vigilance

Le port clé de Jeddah sur la mer Rouge est un centre de distribution pour le géant pétrolier saoudien Aramco.

Dryad Global, une société de surveillance des mers basée à Londres, a fait état de l'explosion frappant un pétrolier "au principal point de mouillage" du port, mais a identifié un pétrolier dominicain ou un navire saoudien comme cibles possibles.

Le Bureau des opérations commerciales maritimes du Royaume-Uni (UKMTO) a dit avoir pris connaissance de l'explosion et a pressé les navires présents dans la zone de faire preuve d'une "extrême vigilance".

Plusieurs attaques visant des sites énergétiques saoudiens ont récemment été rapportées, soulignant la vulnérabilité de l'infrastructure pétrolière du royaume.

Le mois dernier, les rebelles yéménites Houthis avaient affirmé avoir frappé avec un missile une usine exploitée par Aramco à Jeddah. Aramco avait alors indiqué que la frappe avait percé un réservoir de pétrole, déclenchant une explosion et un incendie. 

Quelques jours plus tard, une explosion avait touché un pétrolier battant pavillon maltais au port saoudien d'Al-Shuqaiq (sud), une attaque attribuée par l'Arabie saoudite aux Houthis.

Les deux attaques n'ont pas fait de victime.

Dizaines d'attaques

L'Arabie saoudite a été visée par des dizaines d'attaques de missiles balistiques et de drones lancées par les Houthis depuis début 2019 mais affirme avoir intercepté la plupart d'entre eux.

Premier exportateur de brut au monde, le royaume est à la tête d'une coalition militaire depuis 2015 pour soutenir le gouvernement du Yémen en guerre contre les rebelles, soutenus par l'Iran, principal rival du royaume saoudien.

Les Houthis ont pris la capitale Sanaa en 2014 et contrôlent désormais une grande partie du nord du Yémen.

Ryad a accusé à plusieurs reprises Téhéran de fournir des armes sophistiquées aux Houthis, ce que l'Iran nie.

La guerre au Yémen a fait des dizaines de milliers de morts, en majorité des civils, selon des ONG, et a provoqué d'après les Nations unies la pire crise humanitaire en cours dans le monde.

le Lundi 14 Décembre 2020 à 05:43 | Lu 374 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus