Tahiti Infos

Un nouveau bac pro au lycée John Doom


L’établissement et sa serre pédagogique restent ouverts jusqu’au 12 juillet pour les inscriptions (Crédit : Anne-Charlotte Lehartel).
L’établissement et sa serre pédagogique restent ouverts jusqu’au 12 juillet pour les inscriptions (Crédit : Anne-Charlotte Lehartel).
Tahiti, le 1er juillet 2024 – À la rentrée d’août, l’ouverture d’une classe de seconde “Gestion des milieux naturels et de la faune” se profile au lycée agricole de Taravao. En complément de l’aquaculture et de l’agrotransformation, l’établissement mise sur cette nouvelle filière pour “faire le lien entre les activités humaines et la préservation de la biodiversité”, avec des projets concrets à l’appui.
 
Inauguré en 2018, le lycée protestant agricole de Taravao s’apprête à enrichir son offre de formations avec un baccalauréat professionnel “Gestion des milieux naturels et de la faune” (GMNF). Proposée dans l’Hexagone, mais unique au Fenua, cette formation comprend une quinzaine d’enseignements généraux et professionnels, de la bio-écologie aux technologies de l’informatique et du multimédia, en passant par l’entretien et l’aménagement des espaces naturels, les travaux pratiques ou les stages collectifs. Des projets concrets sont déjà en cours d’élaboration en matière d’agroforesterie, mais aussi de restauration du littoral.
 

Former des techniciens de l’environnement


“Notre lycée agricole a toujours eu cette politique de proposer des bacs pros innovants, avec la conduite de productions aquacoles et la bio-industrie de transformation dans l’agroalimentaire et la cosmétique. On a voulu compléter avec un bac pro qui ferait le lien entre les activités humaines et la préservation de la biodiversité. On est de plus en plus sensible au fait qu’on doit préserver notre environnement en Polynésie. On peut produire pour se nourrir tout en veillant à cet aspect”, souligne le chef d’établissement, Jean-Pierre Sartore, qui a recruté un professeur supplémentaire pour compléter l’équipe.
 
Pollution, changements climatiques, surpêche, appauvrissement des sols, les enjeux environnementaux sont toujours plus préoccupants, faisant régulièrement la Une de l’actualité. Pour le directeur du lycée, les débouchés sont là. “On veut former les techniciens de l’environnement de demain, capables d’agir concrètement dans une entreprise, une collectivité publique ou une association. C’est un pari sur l’avenir, mais calculé : en faisant le dossier d’opportunités, on a rencontré pas mal d’organismes qui sont en demande de vrais techniciens en protection de la biodiversité. Il y a des chercheurs, mais pas des gens capables de s’occuper au jour le jour des projets, comme un rāhui, par exemple. On met en place ce bac pro parce qu’on sait qu’après, il y a du travail.” La poursuite d’études supérieures est également possible, mais pas encore au lycée John-Doom, où l’ouverture d’un ou plusieurs BTS reste au stade de projet.   
 
Une dizaine d’élèves ont déjà opté pour le bac pro “GMNF”. Cinq places sont encore disponibles, tandis que les inscriptions, visites et rencontres se poursuivent jusqu’au 12 juillet.
 

Plus d'infos

Sur la page Facebook de l'établissement ou par téléphone au 40 45 28 29.

Rédigé par Anne-Charlotte Lehartel le Lundi 1 Juillet 2024 à 16:29 | Lu 2259 fois