Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Un master énergie pour l'université de Polynésie



PAPEETE, le 4 décembre 2017 - L'université de Polynésie a présenté lundi sa première promotion de Master Energie parcours gestion des énergies en milieu insulaire et tropical (GEMIT). Ces trois élèves ont actuellement entamé le premier semestre de leur Master 2 à l'université de Polynésie.

Heimanarii Maamaatuaiahutapu, Mahana Frogier et Heirani Tang sont les trois membres de la première promotion de Master Energie parcourt gestion des énergies en milieu insulaire et tropical (GEMIT). Tous les trois ont passé leur première année de master à l'université de Belfort et sont actuellement en train de finir le premier semestre de master 2 avant d'entamer leur stage de fin de cursus en entreprise.
L'université de Polynésie a présenté, lundi matin, la première promotion de son Master Energie parcours gestion des énergies en milieu insulaire et tropical.
"Ça nous semblait important de mettre en avant ce qui se fait d'innovant à l'université sur tout ce qui est maitrise des énergies, énergies renouvelables, avec nos partenaires, notamment EDT Engie", explique le président de l'université de Polynésie française (UPF). Lors de cette présentation, la deuxième promotion actuellement à Belfort se trouvait en visioconférence.
"en 2015, Grégoire de Chillaz arrive en Polynésie. Il propose d'ouvrir une chaire Energie avec pour objectif de se préparer à la transition énergétique et deuxième objectif: que ce défi soit accompagné voire mené par des ingénieurs made in fenua. A l'époque le sujet nous avait bien séduits et aujourd'hui, deux ans après, nous sommes convaincus à 200% que c'était une excellente idée d'associer de ma formation à la transition énergétique parce que c'est vrai que c'est fondamental. Les métiers de l'énergie vont évoluer de façon très importante ", raconte Pascal Ortega, responsable pédagogique du Master II GEMIT.
Heimanarii Maamaatuaiahutapu raconte "au début ce n'était pas vraiment mon premier choix. C'était la seule chose qu'on me proposait avec ma licence pro. Mais ça m'a très vite intéressé et j'ai rapidement envisagé sérieusement cette filière : l'énergie. J'ai passé un an à Belfort, ça a été dur, notamment par rapport aux cours et au niveau. Il a fallu nous adapter. Après ce master j'espère trouver un emploi ici, dans une société qui travaille dans la production d'énergies et après voir ce que je peux apporter de plus avec ce que j'ai appris lors de ce master."
De son côté, Mahana Frogier s'oriente plutôt vers la recherche, il s'est engagé dans cette voie un peu par défaut. "Je ne savais pas trop quoi faire. Les professeurs ont fait beaucoup de promotion pour ce master donc je me suis dit -aller pour pas!.- Au fur et à mesure j'ai commencé à apprécier le master 1 que nous suivions à Belfort, les enseignants étaient super. L'enseignement lui-même était complet et concret et quand nous sommes revenus c'était vraiment le top. Nous serons officiellement diplômés en septembre 2018. J'espère pouvoir poursuivre mes études dans un doctorat", conclut-il en riant.
La deuxième promotion du GEMIT, composée de quatre étudiants, est déjà à Belfort. Elle devrait revenir en Polynésie en juin ou juillet 2018, pour entamer leur master 2 dès le mois d'août.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Lundi 4 Décembre 2017 à 17:35 | Lu 1877 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués