Tahiti Infos

Un hackhaton solidaire pour l'Adie


Karin Le Flanchec
Karin Le Flanchec
TAHITI, le 15 mars 2022 - À la fin du mois de mars, un hackhaton solidaire sera organisé sur le territoire par Big Bloom. Il s’agit d’un séminaire d’intelligence collective au cours duquel les participants travaillent en équipes mixtes sur le défi stratégique d’une association. Le premier événement sera au service de l’Adie.

Les hackahtons de Big Bloom rassemblent des managers, cadres, dirigeants autour d’un défi stratégique d’intérêt général. L’initiative est au service d’une association, d’une organisation non gouvernementale en lien avec des problématiques variées : handicap, environnement, insertion, condition féminine, enfance, solidarité. "C’est du design thinking", résume Karine Le Flanchec, représentante de Big Bloom en Polynésie. Elle organise le premier événement sur le territoire, le 30 et 31 mars, au service de l’Adie. Le défi sera dévoilé le Jour J.

Du brainstorming aux solutions

Concrètement, les collaborateurs de diverses entreprises, mais aussi d’agents du service public, ont 24 heures pour résoudre le défi. Le hackhaton démarre par une phase d’idéation pour bien comprendre la situation. Des témoins de l’Adie circuleront au sein des collaborateurs –ils seront une trentaine réunis en équipes– pour définir le cadre. Cette première étape permettra la production d’idées par l’intermédiaire de brainstormings.

La deuxième phase consiste en un prototypage. Puis vient le pitch des équipes devant un jury constitué de membres de l’association et autres parties prenantes concernées par le thème. Les équipes ont cinq minutes pour présenter leur solution et cinq minutes pour répondre aux questions. "Le jury sélectionne la solution gagnante que l'on espère ensuite voir mise en œuvre par l’association." Pour les collaborateurs, cet événement est l’occasion "de découvrir le processus d’intelligence collective et de développer leur leadership. Ils ne sont plus dans la théorie, mais dans la pratique. Ils ont à aller au concret et à l’essentiel en peu de temps", précise Karine Le Flanchec.

15 pays, 5 000 collaborateurs

En 2016-2017, un cabinet de consulting qui gérait de grands comptes s’est interrogé sur son impact social. Elle a cherché à savoir comment s’inscrire plus concrètement sur les territoires tout en développant des compétences. Le premier hackhaton a eu lieu en 2018. Big Bloom (qui signifie grande floraison), l’association qui organise des hackhaton, a été fondée par Yvan Gatignon en 2018. "Cette association est récente, mais a très rapidement évolué. Elle a désormais une dimension internationale." Plus de 120 hackhatons ont été organisés dans 15 pays, touchant 5 000 collaborateurs. Entre 30 et 40 % des innovations qui émergent lors de ces événements sont mises en pratique.

"Je suis intimement convaincue que les entreprises ont un rôle social et que, à leur manière, elles changent le monde. Elles peuvent œuvrer et engager une transformation responsable et durable de notre société, s’ouvrir sur leur écosystème et avoir un impact social et environnemental puissant", dit Karine Le Flanchec pour justifier son initiative.

Quelques solutions développées

Un hackhaton a été organisé à Paris pour l’APF France Handicap. La thématique était alors l’inclusion professionnelle de personnes en situation de handicap. Il s’agissait, au début de la crise du Covid-19, alors que de nombreuses activités s’arrêtaient, de trouver une nouvelle activité pour 300 salariés désœuvrés. L’équipe gagnante a proposé la production de masques transparents.

Au Canada, à Montréal, un hackhaton a été organisé pour l’association Chez Doris qui offre un refuge de jour, sept jours sur sept, pour les femmes en difficulté. La maison fournit des repas, des vêtements et des services pratiques dans un environnement sécurisant et accueillant. Il s’agissait de venir en aide aux femmes en grande précarité. Le défi ? Aider l’association à trouver des sources de financement privés. L’équipe gagnante a construit un kit de parrainage entre une entreprise et l’association. Elle a notamment imaginé une campagne de communication, intitulée La Porte bleue, permettant à l’entreprise de faire connaitre son engagement.

De la programmation aux problématiques de société

Un hackathon est, à l’origine, un marathon de programmation durant lequel des groupes de développeurs volontaires se réunissent pendant une période de temps donnée afin de travailler sur des projets de programmation informatique de manière collaborative. Aujourd’hui ce concept est mis en œuvre dans d’autres secteurs.

Contact

Site internet de Big Bloom.

Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 15 Mars 2022 à 20:26 | Lu 1482 fois