Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Un "faux" Gauguin au Getty Museum



Tahiti, le 30 janvier 2020 - Le Getty Museum a déclassé en décembre dernier la sculpture Idole marquisienne attribuée par erreur jusqu'alors à l'artiste postimpressionniste Paul Gauguin. 

Le Getty Museum de Los Angeles a retiré de sa collection d'œuvres de Paul Gauguin, la sculpture Idole marquisienne acquise en 2002, comme le rapportent jeudi nos confrères la rédaction de La Dépêche de Tahiti

En décembre 2019, le musée a changé l'attribution de cette sculpture pour l’attribuer à un artiste inconnu. Cette décision fait suite à une série de recherches scientifiques menées ces dernières années par des professionnels du musée californien et d'autres experts, dont Fabrice Fourmanoir, un ancien marchand d’art de Papeete. 

Ces recherches ont apporté de nouvelles preuves permettant de dater l’œuvre et qui n'étaient pas disponibles au moment de son acquisition. La sculpture Idole marquisienne était jusqu’à présent censée avoir été réalisée par Paul Gauguin entre mi-1895 et 1897, alors que l'artiste résidait à Tahiti. Mais des clichés du photographe Agostini datés de décembre 1894 permettent aujourd’hui de contester la paternité de cette œuvre en bois à l’artiste postimpressionniste.

L’œuvre avait été acquise par le Getty Museum en 2002 pour la somme de 3 millions de dollars auprès de la galerie Wildenstein de New York. Celle-ci l’aurait tenu d’un collectionneur privé suisse. Aucune signature ni monogramme ne figurent sur la sculpture, mais le catalogue raisonné rédigé par Daniel Wildenstein lui-même semblait être une preuve suffisante de son authenticité. Ayant un intérêt majeur dans la finalisation de la vente, la galerie avait donné sa bénédiction. Le Getty, qui a récemment interrogé la galerie new-yorkaise sur la provenance de l’œuvre, n’a rien appris de substantiel, si ce n’est qu’elle aurait été achetée à un collectionneur privé suisse anonyme en 1993.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 30 Janvier 2020 à 11:15 | Lu 1520 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Mai 2020 - 22:27 Audition libre pour Temaru, pas plus…

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus