Tahiti Infos

Un documentaire sur le réchauffement climatique, tourné à Moorea.


Le documentaire sera diffusé au mois de décembre, durant la COP21 à Paris
Le documentaire sera diffusé au mois de décembre, durant la COP21 à Paris
MOOREA, le 23/09/2015 - Tourné le week-end dernier, "Tahiti, le corail fait de la résistance", est un documentaire de Franck Grangette qui parle de l'impact du réchauffement climatique sur le corail polynésien. Un film qu'il présentera d'ailleurs à la 21ème conférence des parties appelée (COP21). À l'issu de son tournage, le constat est appel : il faut réagir avant que ce soit trop tard.

Du 30 novembre au 11 décembre 2015 se déroulera à Paris la 21ème conférence des parties appelée COP21 et qui verra les différents états se réunir, en vue de prendre de nouvelles résolutions pour réduire le réchauffement climatique et ses conséquences dans le monde. Lors de cette conférence, une sélection de documentaires sera présentée aux participants pour débattre des problèmes et des enjeux de ce phénomène dans notre planète.

A cette occasion, Franck Grangette, réalisateur originaire de l’ile de la réunion, présentera son documentaire intitulé "Tahiti, le corail fait de la résistance", dans lequel il revient sur l’impact du réchauffement climatique sur le récif corallien en Polynésie Française.

Pour réaliser son film, Franck et son équipe de tournage s’est rendu le week-end dernier au CRIOBE (Centre de Recherches Insulaires et Observatoires de l’Environnement) de Opunohu, à Moorea.

L'idée est de prendre connaissance des travaux de recherches qui sont réalisés toute l’année par les scientifiques, sur les conséquences du réchauffement climatique, sur le corail polynésien.

Durant leur tournage, l'équipe découvre que les gaz à effets de serre augmentent et que la température des océans est montée d'un cran, ce qui entrainerait un blanchiment des coraux, avec des taux de mortalités plus ou moins importants, sur certaines zones.


L'ETAT D'URGENCE EST DECLARE

À travers les images de son film, Franck Grangette veut démontrer de l'importance à préserver le récif corallien. Surtout qu'en Polynésie, l'océan nourrit plusieurs familles.

Durant leur déplacement sur Moorea, l’équipe de tournage s'est également rendue à Pihaena pour rencontrer Maurice Rurua, membre du comité permanent du Plan de gestion de l'espace maritime (PGEM) de Moorea.

Des échanges ont aussi eu lieu avec les enfants de l’association Puna Reo de Pihaena. Cette association intègre régulièrement à son programme des activités socio-éducatives liées à la protection ainsi qu’à la préservation de l’environnement et du milieu marin.

Enfin, le réalisateur s'est rendu à l’Institut Louis Malardé afin de connaître le lien qui existerait, selon certains chercheurs, entre le blanchiment du corail et la ciguatera. L'équipe de tournage a aussi rencontré les membres de l’association Mata Tohora pour dresser un bilan des conséquences du changement climatique sur la vie des baleines.

Rédigé par TOATANE RURUA le Mercredi 23 Septembre 2015 à 17:41 | Lu 1953 fois