Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Un barrage filtrant à l'entrée de Champion Toa Moorea



MOOREA, le 4 mars 2019. Le mouvement de grève se durcit à Champion Toa Moorea. Alors que les négociations sont toujours au point mort entre le syndicat O Oe To Oe Rima et la direction depuis une semaine, un barrage filtrant a été mis en place à l’entrée du parking du supermarché par les grévistes lundi matin. Les vélos, les véhicules à deux roues ainsi que les clients sont désormais les seuls à pouvoir y entrer.

Alors que la grève est effective à Champion Toa Moorea depuis une semaine, les grévistes ont passé ce lundi matin à l’étape supérieure en mettant en place un barrage filtrant à l’entrée du parking du supermarché. Les clients, les vélos ainsi que les véhicules à 2 roues sont autorisés à entrer. Mais les conducteurs des voitures sont invités à garer leurs véhicules sur le terrain en face du supermarché, en bord de mer.

Le barrage sera levé à condition que la direction de Champion Toa Moorea tienne compte des points de revendications des grévistes. Ces derniers insistent sur l’augmentation des salaires de l’ensemble des employés, qui auraient stagné depuis huit ans selon les grévistes, "la récupération de certains acquis comme la Vente à Long Terme ou les acomptes", "l’arrêt du harcèlement de la direction envers le personnel" ainsi que la "réintégration d’un employé récemment licencié".

Concernant ce dernier point, un employé de rayon aurait émis son souhait de ne pas intégrer le service de réception des marchandises en stock conformément à la volonté de la direction. Celui-ci aurait ensuite été licencié, selon les grévistes, âpres avoir refusé de s’expliquer sans se faire assister par le délégué du personnel .


« Notre plus grande réclamation est celle de réintégrer ce salarié. Il a été licencié sous prétexte qu’il est dangereux. C’est un mensonge. Il a seulement demandé à être assisté pour s’expliquer auprès de la direction. D’une part, il n’est pas formé pour le service de stockage et d’autre part, il ne voulait pas prendre la place de son collègue. C’est un licenciement abusif », explique Atonia Teriinohorai, secrétaire général de la confédération O Oe To Oe Rima avant de revenir sur les autres points de revendication : «Si on en est arrivé là aujourd’hui, c’est parce que la direction de Champion Toa Moorea ne veut rien savoir, ne veut rien donner. Ce sont des revendications qui datent d'il y a trois ans ans, depuis huit ans même pour les salaires. On demande à la direction d’arrêter de faire pression sur les salariés et de les respecter. Ils nous mentent en disant qu’il n y a pas d’argent. La preuve : après avoir installé les panneaux solaires, ils investissent dans la construction d’une nouvelle galerie. Ce sont de bons investissements, mais il faut redistribuer équitablement les bénéfices en n’oubliant pas les salariés ».

Selon les grévistes, qui représenteraient moins de la moitié du personnel, les autres employés en service auraient reçu des menaces de la part de la direction en cas de participation à la grève.
Le secrétaire général de la confédération O Oe To Oe Rima n’exclut pas quant à lui de procéder, dans les prochains jours, à un blocage total de l’entrée du parking de Champion Toa Moorea si la direction reste sourde face à leurs revendications.






Rédigé par Toatana Rurua le Lundi 4 Mars 2019 à 15:23 | Lu 2619 fois

Tags : MOOREA




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net