Tahiti Infos

Un axe Tahiti-Calédonie dynamique dans les bassins


Rohutu Teahui (couloir 4) a encore bousculé les tablettes de référence.
Rohutu Teahui (couloir 4) a encore bousculé les tablettes de référence.
Tahiti, le 16 janvier 2023 - La Tahiti Swimming Cup s’est tenue de vendredi à dimanche à la piscine de Tipaerui. Dans le cadre du renforcement des liens entre les natations tahitienne et calédonienne, une trentaine de nageurs de Nouméa ont participé à l’événement.

Le premier rendez-vous 2023 de la natation locale a drainé une forte participation dans le bassin de Tipaerui avec près de 140 nageurs en action de vendredi à dimanche. Le volume de participation tenait en partie à la présence d’une forte délégation calédonienne représentée par une trentaine de nageurs issus des clubs du Cercle des Nageurs Calédoniens et de l’Olympique Nouméa Natation. La fédération tahitienne et la ligue calédonienne ont en effet opéré un rapprochement depuis quelques mois qui s’était matérialisé par le déplacement en octobre dernier d’une dizaine de nageurs du Centre de Performance Polynésien (CPP) au 1er Meeting international de Nouméa. La venue au fenua de la délégation calédonienne qui va travailler de concert avec les nageurs tahitiens tout au long de cette semaine et jusqu’à samedi s’inscrit dans la volonté des parties de créer de l’émulation de part et d’autre et de préparer les 17e Jeux du Pacifique qui auront lieu du 19 novembre au 3 décembre aux Îles Salomon. 

Et de l’émulation, il y en eut tout au long du week-end à Tipaerui car s’il y eut peu de chronos de référence, le niveau d’ensemble de la compétition fut intéressant, plusieurs nageurs tahitiens améliorant des records personnels. 

La liste pour les France juniors s’étoffe

Sylvain Roux, le directeur technique de la FTN, confirme l’intérêt de travailler plus étroitement avec la natation calédonienne : “Le CNP local s’est rapproché du CNP calédonien, l’Olympique de Pirae en a fait de même avec l’Olympique de Nouméa et I Mua est en contact avec le club de Dumbéa et ses démarches ont logiquement entraîné un rapprochement de la fédération tahitienne et de la ligue calédonienne. C’est enrichissant pour la natation tahitienne car la natation calédonienne est historiquement une référence dans la région. Et la compétition de ce week-end a incontestablement engendré une émulation positive pour nos nageurs”.

Ceci étant, la natation tahitienne avait déjà démontré depuis deux ou trois ans qu’elle était sur une bonne dynamique, témoin ses très bons résultats aux Championnats de France jeunes en 2022 avec plusieurs titres. Et les meilleurs espoirs paraissent confirmer leur important potentiel dans le temps puisque quatre nageurs se sont déjà qualifiés pour les Championnats de France juniors qui auront lieu début avril à Chartres, une participation record pour la natation locale. Heimaruiti Bonnard a ainsi décroché son billet ce week-end sur 100 mètres NL rejoignant sur la liste Naël Roux, Teherearii Oopa et Déotille Videau. Coutumier du fait, Rohutu Teahui a pour sa part amélioré deux meilleures performances régionales sur 100 et 200 mètres dos en 14 et 15 ans. 

Le bassin de Tipaerui va donc vivre cette semaine au rythme des entraînements communs entre nageurs tahitiens et calédoniens. Prochaine compétition du calendrier local les 28 et 29 janvier avec les Trophées Avenirs et Aito.

Chronos de référence

Meilleure Performance Régionale
- Rohutu Teahui (CNP/CPP) : MPR 14 ans garçons au 100 m. dos en 1’ 02’’ 44
- Rohutu Teahui (CNP/CPP) : MPR 14/15 ans garçons au 200 m. dos en 2’ 18’’ 92

Qualification aux Championnats de France juniors
- Heimaruiti Bonnard (OLP/CPP) au 100 m. NL en 1’ 02’’ 11

Rédigé par Patrice Bastian le Lundi 16 Janvier 2023 à 16:02 | Lu 516 fois