Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Un an ferme pour le cousin sadique



Tahiti, le 5 octobre 2020 - Un homme a été condamné lundi à 2 ans de prison dont un an ferme. L’intéressé avait porté le 29 août, des coups de bâton à son cousin, qui ont entraîné 45 jours d’ITT. 

"J’ai pété un câble. Je ne sais pas ce qui s’est passé. D’habitude je ne suis pas comme ça", s’est défendu lundi un quadragénaire à la barre du tribunal correctionnel. Ce dernier comparaissait pour des faits de violence commis le 29 août sur son cousin. 

Ce jour-là à Mahina, les deux hommes qui vivent sous le même toit depuis un an, ont bu plusieurs pichets et obus de bières. Le prévenu s’est ensuite emporté lorsque la victime s’est mise à jouer avec l’iPad de sa fille. Il passe alors à tabac son cousin, d’abord à coups de poings, puis avec un bâton en bois. Il le frappe notamment au niveau du dos et des bras.

Ce déchaînement de violence entrainera 45 jours d’ITT, alors que le cousin se remet tout juste d’un accident de la route. "Vous l’avez vraiment tapé avec un réel acharnement", a insisté le président du tribunal, en montrant des photos de la victime. 

Violenté depuis un an 
 
L’enquête a ensuite révélé que les violences, à base de coups de poings et de bâton, étaient régulières depuis un an, avec des voisins sourds au calvaire de la victime. La police municipale de Mahina est d’ailleurs intervenue il y a quelques semaines pour un énième épisode de violence.  "Je lui donnais des gifles", a minimisé le tortionnaire à la barre lundi. 
 
Lors de sa garde à vue, ce dernier s’est justifié en expliquant que son cousin, employé à la cuisine centrale, gérait mal son argent. Cet argent qui servait entre autre à régler les charges et les dettes contractées par le prévenu. La victime lui avait d'ailleurs cédé tous ses moyens de paiement. Et c'est une drôle de scène qui s’est jouée lors de l’audience. Appelé également à la barre lundi, le cousin victime s’est excusé de son comportement, avant d’ajouter qu’il allait faire des efforts pour mieux gérer son argent.
 
"C’est un dossier particulièrement sordide", a souligné pour sa part le procureur. "Pourquoi on arrive jusqu’à 45 jours d’ITT ? Parce que c’était de la véritable torture. Vous saviez qu’il se remettait d’un accident de la route et qu’il souffrait encore d’un bras. Mais vous avez quand même insisté sur ce bras. On est à la limite de la perversion", a renchéri le procureur avant de requérir deux ans de prison dont six mois avec sursis. 
 
L’avocate du prévenu a de son côté indiqué que le "contexte était isolé". En prenant le soin d’ajouter que son client était présenté comme "quelqu’un de gentil" par son entourage, et qu’il souhaitait entamer une thérapie pour comprendre ses accès de fureur. 
 
Mais en attendant, après en avoir délibéré, le tribunal a décidé de condamner le prévenu à deux ans de prison, dont un an ferme. Ce dernier a été directement conduit à Nuutania à la suite de son procès. 

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 5 Octobre 2020 à 19:56 | Lu 3202 fois

Tags : JUSTICE





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Octobre 2020 - 18:08 ​L'île sœur à l'heure du couvre-feu

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus