Tahiti Infos

Troubles psychiques : l’adolescence, une période à risques


TAHITI, le 17 octobre 2022 - Une visioconférence sur les troubles psychiques chez l’adolescent et le jeune adulte a eu lieu ce lundi. Organisée dans le cadre de la semaine sur la santé mentale, cette conférence intitulée “Une simple crise d’ado ?” a permis de décrire les signes avant-coureurs des troubles qui peuvent survenir à l’adolescence. Elle était animée par un psychologue, spécialiste de cette période de la vie, Laurent Lecardeur. Ce docteur en recherche clinique, innovation technologie et santé publique a travaillé pendant 20 ans avec des jeunes adultes (15-25 ans) dans un service de psychiatrie au CHU de Caen. Tahiti infos l'a interrogé.

Qu'est-ce qu'être adolescent aujourd'hui, quels sont les principaux changements observés et à quel âge ?

L'adolescence est caractérisée par des changements majeurs dans le cerveau. C'est donc aussi bien une période de fragilité que d'opportunités puisque celui-ci est très malléable. Le corps connaît également des bouleversements hormonaux importants, c’est la puberté. Elle entraîne le développement de l'appareil sexuel primaire et l'apparition des caractères sexuels secondaires comme la pilosité, la silhouette... L'adolescence est également la période des grands événements : décisions pour son avenir professionnel, premières amours, autonomisation vis-à-vis de sa famille... Être adolescent aujourd'hui, c'est également internet, la virtualité des communications, les confinements liés à la pandémie, les préoccupations liées à l'écologie...”

Est-ce que ce sont les mêmes changements que pour les générations précédentes ?
À chaque génération, les codes et les thématiques des adolescents sont particuliers, on ne peut pas les comparer. Les Beatles furent pour les adolescents d'une époque ce que Jul est pour ceux d'aujourd'hui. Certains adolescents ont scandé ‘il est interdit d'interdire’, d’autres ensuite ‘no future’. Aujourd'hui, les slogans sont par exemple ‘on n'est jamais trop petit pour faire une différence’. Ceci étant dit, l'adolescence est aussi la période de l'affirmation de sa personnalité, de ses valeurs, de son identité et cela existe, quelle que soit la génération.”

Pourquoi est-ce si difficile, pour un parent, de comprendre l'adolescence de son enfant alors qu'il est lui-même passé par là ?
Comme expliqué précédemment, chaque génération a sa propre identité adolescente, difficilement compréhensible pour les adultes. Et chaque adolescent au sein d'une même génération est unique. L'adolescent a besoin de son autonomie et de son intimité, il sera donc peu partageur avec les ‘vieux cons’. Ces derniers qui se questionnent, s'inquiètent pour leurs ados qu'ils souhaiteraient voir plus vite devenir plus raisonnables, plus stables, plus matures. Ils seront donc souvent ‘trop’ présents et entraîneront du rejet de sa part. Pourtant, pour se construire, l'adolescent a besoin d'autonomie, de faire ses propres expériences, de prendre des risques.”

Votre conférence a porté sur les troubles. Pourriez-vous nous décrire des signes qui peuvent alerter ?
Ces signes sont subtils et difficilement discernables car ils apparaissent insidieusement, noyés dans cette grande période de changements qu'est l'adolescence. Les détecter est une affaire de spécialiste. Cependant, tout un chacun peut remarquer des signes particuliers (une humeur triste, une prise de poids significative, des idées bizarres...). C'est la fréquence de ces signes, leur durée, leur concomitance et, surtout, leur impact qui doivent alerter. Si ces signes empêchent l'ado de mener à bien ses activités quotidiennes (aller au lycée par exemple), s'adonner à ses loisirs habituels (sport), voir ses amis (dans la vraie vie ou virtuellement), alors il devient légitime de se préoccuper.”

Enfin, pourquoi se focaliser sur cette période de la vie, adolescent et jeune adulte ? Est-ce que c'est un âge critique de développement de troubles psychiques ?
L'adolescence est une période d'apparition de très nombreux troubles psychiques (dépression, troubles anxieux, troubles des conduites alimentaires, schizophrénie...). En effet, comme précisé plus tôt, c'est une période pendant laquelle le cerveau est fragile du fait de son développement. S'il rencontre à ce moment-là des événements traumatiques (comme le harcèlement scolaire, le THC contenu dans le cannabis...), cela peut perturber son évolution, d'autant plus s'il s'est construit antérieurement sur un terrain de vulnérabilités biologiques d'origines génétique ou développementale par exemple"

Troubles psychiques : l’adolescence, une période à risques

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 17 Octobre 2022 à 20:51 | Lu 852 fois