Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Trois candidats aux Marquises, Air Tahiti seul sur les autres lignes



Tahiti, le 18 octobre 2020 – Pas moins de trois compagnies aériennes se sont positionnées pour obtenir le marché de la desserte des Marquises vers Ua Pou et Ua Huka : Air Tahiti, Tahiti Air Charter et Tahiti Nui Helicopters. Pour les 32 autres lignes déficitaires, Air Tahiti est le seul candidat en lice.
 
La réorganisation du ciel polynésien avance. L'appel d'offres lancé le 4 août dernier par le Pays pour l'attribution des deux lots de la délégation de service public du transport aérien inter-insulaire est entré dans sa deuxième phase. Depuis le début du mois, on connaît les noms des candidats en lice pour décrocher les deux marchés "exclusifs" pour les cinq prochaines années, d'une part, des 2 lignes déficitaires de Ua Pou et Ua Huka aux Marquises et, d'autre part, des 32 autres lignes déficitaires principalement situées aux Tuamotu, aux Australes et aux Gambier (voir encadré). Les 12 lignes restantes étant laissées en libre concurrence.
 
Les Marquises suscitent l'intérêt
 
Selon les informations recueillies par Tahiti Infos, trois candidats se sont positionnés sur le lot constitué par les deux dessertes aux Marquises : Air Tahiti, Tahiti Air Charter et Tahiti Nui Helicopters. Si la compagnie Air Tahiti est déjà bien connue sur les dessertes avec l'utilisation des Twin Otter de sa filiale Air Archipels, la simple présence de deux autres candidats est en soi une petite révolution pour le transport aérien domestique au fenua. Tahiti Air Charter, la compagnie aérienne d'hydravions du groupe Degage, a démontré depuis juillet dernier qu'elle pouvait également moduler ses appareils en version "terrestre" pour assurer des vols entre Raiatea, Bora Bora et Maupiti jusqu'à trois fois par semaine. Tahiti Nui Helicopters, filiale d'Air Tahiti Nui, a déjà deux appareils installés depuis récemment pour permettre les évasans aux Marquises.
 
En revanche, pas de surprise sur le premier lot des 32 lignes déficitaires. La taille du marché, même équilibré par la future subvention du Pays, rendant toute candidature extrêmement lourde, seule la compagnie domestique Air Tahiti a répondu à l'appel d'offres. Une candidature unique qui ne signifie pas pour autant un statu quo pour les voyageurs, puisque dans l'organisation future de la desserte sur ces lignes, c'est le Pays qui fixera les prix des billets et du fret.
 
Tarifs fixés par le Pays, péréquation interne interdite
 
Maintenant les détails de l'appel d'offres publié au journal officiel, on en sait effectivement davantage sur le mécanisme de cette future délégation de service public. En premier lieu, c'est le Pays qui imposera pour chacune des 34 lignes concernées les tarifs des billets d'avion et de fret, mais aussi la fréquence des vols et le nombre de sièges minimum à proposer par le bénéficiaire du marché. C'est également le Pays qui versera une subvention pour équilibrer les lignes déficitaires. Selon les propos du ministre en charge du secteur, Jean-Christophe Bouissou, à l'assemblée fin juillet, le besoin annuel pour les 34 lignes a été évalué à près de 1 milliard de Fcfp. Un fonds de désenclavement va donc être créé, abondé par un "texte fiscal" dont on ne connaît pas encore les détails et, toujours selon le ministre, par une participation complémentaire de l'État sous la forme d'une future dotation de continuité territoriale…
 
Du côté du bénéficiaire de la délégation, on sait également désormais que les marchés seront particulièrement cloisonnés pour rester indépendants des autres activités des compagnies lauréates. Ces compagnies devront en effet créer une "société dédiée" pour la délégation de service public, qui devra rendre des comptes d'opérations précis au Pays. La compagnie aura interdiction de pratiquer une péréquation tarifaire pour combler ses déficits, ou en d'autres termes d'équilibrer ses pertes sur une ligne avec les bénéfices d'autres lignes. Enfin, la délégation exclut dès à présent tout "provisionnement de caducité" particulièrement discuté dans d'autres secteurs sous délégation de service public… En revanche, la compagnie bénéficiera pour cinq ans de l'exclusivité de la desserte sur les lignes qu'elle aura décrochées.
 
Calendrier serré
 
Maintenant ces candidatures déposées, les compagnies ont jusqu'à la fin du mois d'octobre pour remettre leurs offres détaillées. Ces dernières seront examinées par le Pays selon un calendrier serré. Calendrier qui prévoit d'ores et déjà la validation de l'attribution des marchés avant la mi-décembre, pour une entrée en vigueur de la délégation de service public au 1er janvier 2021. En espérant que cette fois-ci soit la bonne. Trois tentatives de mise en place de délégation de service public, menées entre 2011 et 2012, s'étant déjà révélées infructueuses.
 

​Les lignes libres et les lignes subventionnées

  • 12 lignes en libre concurrence :
Moorea, Huahine, Raiatea, Bora Bora, Maupiti, Rangiroa, Tikehau, Fakarava, Rurutu, Tubuai, Hiva Oa et Nuku Hiva.
 
  • 32 lignes subventionnées aux Tuamotu, Australes et Gambier :
Ahe, Anaa, Apataki, Aratika, Arutua, Faaite, Fakahina, Fangatau, Hao, Hikueru, Katiu, Kauehi, Kaukura, Makemo, Manihi, Mataiva, Napuka, Niau, Nukutavake, Puka Puka, Pukarua, Raroia, Reao, Takapoto, Tureia, Vahitahi, Tatakoto, Takaroa, Takume, Rimatara, Raivavae et Totegegie.
 
  • 2 lignes subventionnées aux Marquises :
Ua Pou et Ua Huka

Rédigé par Antoine Samoyeau le Dimanche 18 Octobre 2020 à 20:12 | Lu 3300 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Novembre 2020 - 11:54 ​Alexia Laroche-Joubert reçue par Edouard Fritch

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus