Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Transports en Océanie : la Banque Asiatique met le paquet



MANILLE, lundi 17 février 2014 (Flash d’Océanie) – La Banque Asiatique de Développe (ADB), basée à Manille, a annoncé en fin de semaine dernière sa volonté de mettre l’accent, dans les années à venir, sur le financement des transports dans le Pacifique insulaire, afin de stimuler les économies locales, souvent enclavées.

Au total, sur un portefeuille de projets frisant le demi-milliard (484 millions) de dollars US au cours des trois années à venir, l’objectif est de parvenir à mettre en place des infrastructures terrestres, aériennes ou maritimes capables de créer des économies « soutenables », « intégrées » et à même de faire face aux défis de développement auxquels sont confrontés les pays insulaires de cette vaste région.
Cet investissement à venir vient s’appuyer sur une palette de projets d’ores et déjà en cours, pour un montant total annoncé de pas moins de 1,8 milliard de dollars US engagé en 2013, précise l’ADB.
Objectif général de ces projets : briser la tyrannie de la distance en rendant plus accessibles les marchés, qu’ils soient nationaux, régionaux ou internationaux.
Actuellement, 23 projets directement liés aux transports et financés entièrement ou en partie par l’ADB sont en cours aux îles Cook, à Fidji, à Kiribati, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, aux îles Salomon, au Timor oriental et à Vanuatu.
Ce demi-milliard de dollars US devrait être consacré, à l’horizon 2016, à la réfection et la mise à niveau de routes mais aussi l’extension d’installations portuaires (Papouasie-Nouvelle-Guinée, îles Salomon, Vanuatu et Timor oriental).
En Papouasie-Nouvelle-Guinée, un autre projet est consacré à la mise à niveau des aéroports, en particulier en zones rurales.
« La plupart des États insulaires n’ont pas la capacité en capital pour mettre à niveau leurs systèmes de transports. Et les pays les plus petits et les moins développés n’ont pas non plus la capacité de planifier, de développer et de gérer les rénovations dans ce secteur », estime par ailleurs cette institution.
Outre la Banque Asiatique de Développement, d’autres partenaires de développement sont impliqués, comme l’Union Européenne, l’Australie, la Nouvelle-Zélande la Banque Mondiale et un Fonds régional de développement des infrastructures en Océanie.
L’annonce intervient à l’occasion de la publication d’une étude par cette institution régionale de financement, qui tente de dresser un état des lieux de ce secteur, pays par pays.
Cette banque promeut, d’une manière générale, le développement d’un secteur privé et de partenariats public-privé capable de faire office de moteurs des économies nationales.
Souvent, également, l’ADB, qui octroie soit des subventions, soit des prêts à taux préférentiels, recommande un processus de réformes économies et des appareils de gouvernance.

pad

Rédigé par PAD le Mardi 18 Février 2014 à 06:40 | Lu 334 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus