Tahiti Infos

Tout savoir sur les nouvelles pièces


Tahiti, le 31 août 2021 – Dès demain, les banques, les offices des postes et télécommunications ainsi que les commerçants vont commencer à distribuer les pièces d’une nouvelle gamme plus moderne. Les tota de 1 et 2 Fcfp vont progressivement disparaître tandis qu’une pièce inédite de 200 Fcfp sera introduite sur le marché. Présentation.

C’est à partir de demain, mercredi 1er septembre, que la nouvelle gamme de pièces est mise en circulation dans les trois collectivités françaises du Pacifique : La Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna. Une gamme commune de pièces plus esthétiques, légères et présentant un impact moindre sur l’environnement. Voici tout ce qu’il faut savoir sur ces pièces qui se retrouveront très prochainement dans vos porte-monnaie.
 

Neuf mois de double circulation

À partir de demain, les commerçants, les banques, ainsi que les agences OPT commenceront à distribuer les nouvelles pièces avec un premier jet de 16 millions de nouvelles unités toutes valeurs confondues. Jusqu'au 31 mai 2022, les anciennes et les nouvelles pièces pourront être utilisées indifféremment. Cette période de double circulation permettra de remplacer progressivement, au fil des échanges, les vieilles pièces par les nouvelles. À compter du 1er juin 2022, seules les pièces de la nouvelle gamme seront acceptées en paiement. “C’était important d’avoir cette période pour que la population s’approprie ces nouvelles pièces”, confirme Fabrice Dufresne, le directeur de l’Institut d’émission d’Outre-mer (IEOM). 

Si jusqu’au 31 mai 2022, il est possible de payer ou de rendre la monnaie avec les pièces des deux gammes, l’IEOM conseille aux clients d’utiliser dès que possible leurs anciennes pièces lors des paiements et invite les commerçants à rendre la monnaie avec les nouvelles pièces pour faciliter la transition. La reconnaissance électronique des distributeurs de boissons ou des bornes de stationnement devra être programmée pour identifier les nouvelles pièces. Aussi, les transporteurs de fonds ne délivreront plus que des pièces de la nouvelle gamme à partir de ce mercredi. “Les nouvelles pièces ont déjà été expédiées dans l’ensemble des archipels de la Polynésie française. C’était important que tous les Polynésiens puissent disposés de ces pièces dès le 1er septembre”, ajoute Fabrice Dufresne.
 
La règle des arrondis 

Les nouvelles pièces sont vendues comme étant plus modernes et pratiques d'utilisation. Dans cette optique, une pièce de 200 Fcfp sera progressivement introduite sur le marché tandis que celles de 1 et 2 Fcfp seront supprimées. La nouvelle gamme sera donc plus resserrée, s'étalant de 5 à 200 Fcfp. “La pièce de 200 Fcfp va permettre de faciliter les achats et d’éviter d’avoir trop de pièces de 100 Fcfp dans son porte-monnaie”, explique Fabrice Dufresne. 

Afin de réduire au fil des paiements l'utilisation des pièces de 1 et 2 Fcfp, une règle d'arrondi a été définie pour les paiements en espèces. Lorsque le paiement sera réglé par carte bancaire, chèque ou virement, il continuera de se faire au franc près. Mais quand le règlement se fera en numéraire, les règles suivantes s'appliqueront sur le montant total de l'achat lorsque le client n'aura pas l'appoint.



Tout savoir sur les nouvelles pièces
Des pièces plus esthétiques

La nouvelle gamme commune est constituée de six pièces : 5, 10, et 20 francs en métal blanc, 50 et 100 francs en métal jaune et 200 francs bicolore. Les pièces sont plus esthétiques avec une reprise contemporaine des signes identitaires des trois collectivités françaises du Pacifique, tels qu'ils figurent sur la gamme actuelle. Elles pourront être manipulées par les malvoyants puisque sur les flancs, elles présentent des parties lisses et des parties cannelées perceptibles au toucher. Les pièces sont toutes composées d'un motif principal et de motifs de petite dimension en couronne ou en frise : 

Deux jeux de pièces circulaient jusqu'ici et vont disparaître : le premier circule en Nouvelle-Calédonie et à Wallis-et-Futuna, le second au fenua. Ils comprennent tous deux des pièces de 1, 2, 5, 10, 20, 50 et 100 Fcfp. L'avers commun représente Minerve sur les pièces de 1 à 5 Fcfp et Marianne sur les pièces de plus grande valeur. C'est le revers qui diffère, portant le nom du territoire, la valeur faciale et une illustration.

Un impact environnemental

Demain, les tõta de 1 et 2 Fcfp représentent 61% des pièces en circulation, soit 132 millions d'unités sur un total de 221 millions. Leur disparition progressive va permettre de diminuer l'impact environnemental de la monnaie. Depuis plusieurs années, elles sont très peu utilisées et circulent rarement lors des échanges commerciaux, si elles ne sont pas perdues ou conservées par les particuliers. Fabrice Dufresne précise que “avec le volume actuel de pièces de 1 et 2 Fcfp, cela représente 500 pièces par habitants”. Aussi, l’ensemble des anciennes pièces seront expédiées vers la Monnaie de Paris pour être recyclées. “Elle seront refondues pour en extraire le métal qui sera revendu sur le marché”. Composées de nickel, magnésium et aluminium, “ces pièces étaient trop polluantes”, explique le directeur de l’IEOM. Le nouvel alliage comprend davantage de cuivre, un métal plus respectueux de l’environnement. “Il était temps de renouveler cette gamme de pièces qui ne répondait plus aux standards internationaux”.

Rédigé par Etienne Dorin le Mardi 31 Août 2021 à 18:49 | Lu 4537 fois