Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Toujours sans nouvelles de Tina



Pour ces recherches, les pêcheurs font, à chaque fois, un point de situation avec les gendarmes. De son côté, le mari de Tina (avec l'imperméable orange) ne veut rien lâcher.
Pour ces recherches, les pêcheurs font, à chaque fois, un point de situation avec les gendarmes. De son côté, le mari de Tina (avec l'imperméable orange) ne veut rien lâcher.
RIKITEA, le 18 août 2018 - Les pêcheurs et les gendarmes de Rikitea ont repris les recherches vendredi, pour tenter de retrouver Tina, une quinquagénaire partie en mer, dimanche dernier. Si la mer est calme ce week-end, Météo France annonce le retour du mauvais temps, lundi. Pour l'heure, les recherches continuent dans les quatre coins de l'île.

Depuis une semaine, tout le monde se mobilise à Rikitea pour retrouver Tina.

La quinquagénaire a pris son bateau, le 12 août dernier, pour regagner un autre ilot se trouvant non loin de celui où elle réside avec son époux.

Cependant, la mère de famille n'est jamais arrivée à destination, et depuis, les pêcheurs et les forces de l'ordre s'unissent pour la retrouver.

Après l'arrêt des recherches du Gardian mercredi dernier, le tāvana de Rikitea, Vai Gooding a réuni l'ensemble des pêcheurs et les gendarmes, jeudi soir, afin de décider de la suite à donner concernant cette disparition. Et à l'unanimité, tous ont décidé de reprendre la mer pour retrouver Tina.

Depuis vendredi, huit poti mārara se sont lancés à la recherche de la quinquagénaire. Et avec l'aide des gendarmes, les pêcheurs locaux ont sillonné la plus grande partie maritime qui entoure l'île.

Les recherches devraient durer tout le week-end, "parce que la mer est calme. Donc, on en profite", assure le tāvana.

Et de poursuivre : "D'après les prévisions de météo France, les conditions devraient se dégrader lundi. Nous verrons ce que nous ferons à ce moment-là. Ce sera à son mari de décider si les recherches continueront ou pas."



Des fûts d'essence ont même été achetés sur la goélette pour le ravitaillement des poti mārara.
Des fûts d'essence ont même été achetés sur la goélette pour le ravitaillement des poti mārara.

Rédigé par Corinne Tehetia le Samedi 18 Août 2018 à 14:15 | Lu 5736 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués