Tahiti Infos

Toarii Pouira anime l'univers des Vaiteani


TAHITI, le 24 janvier 2022 - Toarii Pouira de Iaorana Motion a été sollicité par le duo Vaiteani pour la réalisation du clip de leur chanson Heitiare. Les trois artistes ont travaillé de concert pour donner naissance à un film d’animation original.

"Couronne de fleur, tu me protèges des rayons du soleil, (…) Tu apaises ma crainte. (…) Couronne de fleur, tu énergises mon corps. (…) Tu m’aides Au moment des grands adieux." C’est mots sont extraits de la chanson intitulée Heitiare des Vaiteani. Signés Vaiteani Teaniniuraitemoana, ils sont un hommage personnel à la couronne de fleurs polynésienne.

De fait, dans le clip de cette chanson qui vient tout juste d’être dévoilée, la couronne de fleurs joue un rôle à part entière. Elle est un personnage a part entière, au cœur de l’animation qui a été réalisée par Toarii Pouira de Iaorana Motion. "Les Vaiteani m’ont contacté en juillet 2021 pour ce projet", raconte le réalisateur. Ils voulaient un clip dans lequel ils n’apparaissaient pas. "Ils m’ont envoyé l’album qui contenait la chanson et m’ont laissé carte blanche." Heitiare est une chanson du deuxième album des Vaiteani intitulé "Signs" qui a été officiellement lancé en novembre 2020.

"Un vrai challenge"

Toarii Pouira a relevé le défi avec beaucoup d’enthousiasme. Il a imaginé une bible graphique présentant les personnages, une ébauche de l’univers qu’il voyait pour la chanson. Il a partagé ce premier travail avec les Vaiteani, l’histoire et l’univers se sont mis en place petit à petit. "Je faisais des propositions qu’ils retenaient, ou non. J’avais un tas d’idées qu’il me fallait ensuite mettre en images. Cela a été un vrai challenge car il y avait parmi ces idées des éléments que je n’avais encore jamais travaillés." Toarii Pouira cite par exemple la baleine qui fait une apparition à 1 minute 50.

La couronne de fleurs est portée par Vahine, qui apparait enfant en début d’animation et qui reste, tout au long du clip, protégée avec Kohaki, le géant tiki, le fidèle ami. Elle réapparaît en fin de clip, après être devenue maman. Il est question de passage de l’adolescence à l’âge adulte, de cycle, "mais en réalité, chacun peut avoir sa propre interprétation, peut s’approprier l’histoire et c’est ce qui est bien".

Toarii Pouira a glissé des clins d’œil, des références à des légendes locales comme le lézard de la Fautaua, la légende du cocotier… "Il y a un peu de ma vision de la culture polynésienne." Une fois le scénario validé, il est passé à la modélisation. Ce qui lui a demandé quelques apprentissages inattendus. "Par exemple, pour pouvoir faire la couronne en 3D, j’ai dû apprendre à en faire une en vrai", s’amuse-t-il.



Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 24 Janvier 2022 à 21:11 | Lu 1592 fois