Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Tinalei : "Je veux partager ma passion du chant"



TAHITI, le 29 juillet 2020 - Arrivée en demi-finale de l’émission La France a un incroyable talent en 2019, Tinalei connaît une certaine notoriété. Son premier clip est sorti quelques jours seulement avant qu’elle ne fête ses 14 ans.

"Poison", tel est le titre de la chanson écrite, composée et interprétée par Tinalei. La musique est diffusée sur les ondes depuis le 26 juin. Le clip, lui, a été mis en ligne le 18 juillet.

"Les retours sont très positifs", se réjouit Tinalei. Et à ceux qui l’interpellent sur l’histoire relatée, elle répond : "je crois qu’il n’y a pas d’âge pour écrire des textes sur les choses tristes".

Elle a fêté son 14e anniversaire vendredi dernier, mais tenait à parler d’amour, de jalousie, de trahison. Elle parle d’une jeune femme studieuse qui a rencontré "le mauvais garçon".

Elle aurait même aimé aborder le sujet de la violence faite aux femmes. Mais elle a été encouragée à garder ce sujet pour plus tard.

"Je suis fan des BTS", précise Tinalei, "je voulais avec Poison recréer l’ambiance de leur titre Fake Love ! "

Le clip a été réalisé par Blackstone productions. Il a été tourné il y a trois semaines. "Je voulais avoir une première expérience en Polynésie", explique Tinalei. "La chanson est un monde de requins et je pense qu’il vaut mieux se lancer ici en Polynésie qu’en France ou aux États-Unis."

Le titre Poison est la chanson la plus aboutie, mais Tinalei a tout un stock de textes et mélodies conservées dans un "cahier de chansons". Elle suit les cours de musiques actuelles de Bruno Demougeot au Conservatoire artistique de Polynésie française.

Cette année, dans le cadre d’un exercice, elle a proposé la trame de ce qui allait devenir Poison. Le pianiste du cours, Moevai Guiness et Bruno Demougeot ont enrichi et ajuster la mélodie.

Le déclic à 9 ans

Tinalei a suivi ses années collège à la maison grâce au Cned. Un choix assumé. "On dit que ceux qui restent à la maison ne font rien ! Je ne crois pas. Je dirais même au contraire, cela m’a aidée à me développer, j’ai eu du temps pour moi, pour réfléchir à ce que je voulais, mais aussi pour faire un certain nombre d’activités extrascolaires, j’ai pu m’organiser, j’ai évité le stress."

Elle a obtenu son brevet avec la mention très bien. Elle a pratiqué le violon, la danse tahitienne et classique. Un jour, à l’âge de 9 ans, elle a eu un déclic. Elle a enregistré une petite comptine pour ses cours au Cned. "Le retour de mes parents et des enseignants a été très encourageant", se rappelle-t-elle. Elle-même a pris un certain plaisir à l’exercice.

Elle n’a plus cessé de chanter. Elle apprécie particulièrement les comédies musicales, "un rêve", confie-t-elle. Sa mère, Caroline, rapporte : "Elle ne fait que ça toute la journée, elle chante". En famille, elle a fait, et continue à faire beaucoup de karaoké. "Ce qui m’a permis de ne plus avoir honte de monter sur scène." Le trac persiste, mais Tinalei assume sa place.

Après cinq années d’apprentissage du violon, elle a laissé tomber l’instrument pour se consacrer à sa voix. La pratique était exigeante et son professeur l’y a encouragée. Elle a fait un peu de piano, mais dans l’unique but de poser sa voix.

En mai 2019, elle a participé au Grand casting en Polynésie. Elle visait l’émission The Voice Kids, mais c’est finalement à La France a un incroyable talent qu’elle a été invitée. Elle a fait un parcours sans faute jusqu’en demi-finale grâce à un public fidèle. La vidéo de son audition a été vue par 14 millions de personnes.

Tinalei ne cache pas sa déception, aujourd’hui. Mais elle a pris du recul. "Les autres méritaient d’aller en finale", assure-t-elle sincèrement.

Cette aventure, dont elle garde un heureux souvenir, lui a donné une certaine notoriété. Une opportunité lui a été offerte de jouer dans une comédie musicale en France mais la Covid a tout stoppé.

Elle ne perd pas espoir de pouvoir un jour vivre de sa voix. Quand elle monte sur scène, elle dit vouloir "partager sa passion".

Elle est inscrite au lycée. Elle entre en première à la rentrée d’août. Son baccalauréat en poche, elle vise une grande école de chant à Londres, voire à New York. Tous les rêves sont permis. La patience, la persévérance et le talent feront le reste.



Contacts

FB : Tinalei Tahiti
Mail : [email protected]

Crédit : Blackstone.
Crédit : Blackstone.

Rédigé par Delphine Barrais le Mercredi 29 Juillet 2020 à 10:34 | Lu 2124 fois





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 2 Août 2020 - 18:34 Le groupe Major Lazer à Tahiti le 29 août

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus