Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Thomas Pidou, adepte du Dripping, expose salle Muriāvai



TAHITI, le 26 mai 2021 - Il présente 25 toiles qui représentent des vahine, des sportives et sportifs, des animaux sous-marins. Son truc, c’est le dripping, une technique peu commune sur le territoire qui consiste à laisser couler ou goutter de la peinture. Effets garantis.

Il a démarré la peinture il y a une dizaine d’années. Thomas Pidou a démarré pour faire du noir et blanc traditionnel, du touché sur la toile. Membre d’une association, il a rapidement été encouragé à “trouver son style”. En surfant sur internet, il a découvert la technique du dripping.

La technique du dripping, en arts plastiques, vient de l’anglais to drip, “laisser goutter” et consiste à laisser couler ou goutter de la peinture, voire à projeter celle-ci sur des toiles ou surfaces horizontales de façon à obtenir des superpositions de plusieurs couleurs d'un même spectre. Cette technique est constitutive de l’action painting ou “peinture gestuelle”. Pour Thomas Pidou “c’est une peinture colorée, contemporaine, proche du street art”. Jackson Pollock en est un des grands noms.

Thomas Pidou a travaillé sur des toiles blanches. Mais il préfère, en ce moment, commencer par passer deux ou trois couches de peinture noire avant toute chose. Ensuite, il fait un croquis. Il prend pour illustrer ses dires la toile numéro 1 de la série Vahine. Il décrit : “là, par exemple, je n’ai fait que le contour du personnage sans autres détails comme la fleur, la jupe…”. Ensuite, il s’applique à couler la peinture.

Je travaille à plat”, précise-t-il. C’est-à-dire que sa toile est positionnée à l’horizontal. Puis, vient l’étape des projections. Une étape “intéressante car les projections permettent de retranscrire le mouvement”. Il n’essaie pas de faire passer un message, il se “fait plaisir”, “je m’éclate”, dit-il. Il cherche à “déclencher des émotions” chez ses visiteurs. Il aime peindre des femmes, des sportifs et, depuis qu’il est installé au fenua, le monde sous-marin.

Il expose actuellement ses dernières créations salle Muriāvai. Il espère ainsi faire connaître sa technique originale. Il aimerait également rencontrer d’autres artistes, intégrer des communautés pour échanger et se nourrir, il aimerait en plus s’initier à l’art polynésien, la gravure, la sculpture… Il va rester disponible pour son public tout au long de la semaine.


Pratique

Exposition "Mouvement" jusqu’au 29 mai salle Muriāvai à la Maison de la culture.
Entré libre.
Horaires : de 9 heures à 17 heures du mardi au vendredi et de 9 heures à midi le samedi.


Contacts

Tél. : 40 544 544
Site internet de la Maison de la culture
FB : Médiathèque de la Maison de la Culture

Rédigé par Delphine Barrais le Mercredi 26 Mai 2021 à 17:42 | Lu 952 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 1 Août 2021 - 20:40 Les ‘Opea’a de Tahiti sont-elles uniques ?

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus