Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Territoriales : "C’est sûr que l’on pensait faire mieux" reconnait Nena



"Je pense que nous allons laisser libre choix à nos électeurs", déclare Tauhiti Nena en vue du second tour.
"Je pense que nous allons laisser libre choix à nos électeurs", déclare Tauhiti Nena en vue du second tour.
PAPEETE, 23 avril 2018 - Avec 2503 voix et 2 % des suffrages exprimés, la plateforme E Reo Manahune conduite par Tauhiti Nena réalise une contre-performance notoire au premier tour des Territoriales.

Comment analysez-vous la contre-performance que vous réalisez au 1er tour des Territoriales ?
Nous avons une réunion ce soir (lundi, ndlr) avec tous les référents. Ce sera l’occasion de faire un point. C’est sûr que par rapport aux derniers résultats, on constate que l’on fait moins bien que d’habitude. Il faut accepter la décision des électeurs ; voir où l’on a péché. Ensuite, on verra ce que l’on décide pour le deuxième tour et pour la suite.

Comment expliquez-vous le score de 444 voix que vous réalisez sur Papeete, après le bon résultat aux municipales de 2014 ?
Oui, on a fait pratiquement deux fois moins de voix qu’aux élections législatives. Il se trouve que je n’ai pas eu assez de temps pour tourner sur Papeete. Il a fallu que je fasse campagne dans les archipels et nos troupes ne se sont peut-être pas suffisamment engagées sur place. Il faut savoir aussi que pour ces élections territoriales nous avions face à nous la grosse machine de campagne du Pays, avec d’importants moyens. Nos concurrents ont présenté des programmes qui, s’ils ne sont pas très réalistes, restent tout de même alléchants. Nos électeurs se sont donc reportés sur les trois gros partis. Nous n’avons pas été très présents au niveau de la communication, aussi. Il faut accepter. C’est sûr que l’on pensait faire mieux ; mais il faut faire avec. Nous avons un programme ambitieux, certes, mais réaliste. Ça n’a pas suffi. Il nous aurait peut-être fallu faire rêver un peu plus les électeurs… On va faire un point. Nous prendrons ensuite une décision pour le second tour.

Sur la Polynésie vous estimiez dernièrement pouvoir réaliser de 15 à 20 % des suffrages exprimés. On est loin du compte aujourd’hui ?
Je savais que mathématiquement, en additionnant tous les partis qui composent la plateforme E Reo Manahune, on pouvait se situer autour de 10 %. Ensuite je sentais une volonté de changement sur le terrain. Le changement… ces électeurs se sont-ils abstenus ? Je ne sais pas. C’est comme ça : je n’y peux rien.

Que comptez-vous donner comme consigne de vote pour le deuxième tour ?
On doit se réunir. Je pense que nous allons laisser libre choix à nos électeurs. Comme je l’ai dit durant la campagne : si nous avons décidé de monter notre propre liste, c’est parce que nous estimions qu’il faut du changement. Maintenant, si au niveau de la population, ils ne veulent pas changer, il faut accepter leur décision.

> Lire aussi : "Bâtir une Polynésie plus prospère, plus juste et plus solidaire" (Nena)

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 23 Avril 2018 à 11:35 | Lu 1830 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Avril 2018 - 15:44 Vote par procuration, mode d’emploi

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti