Tahiti Infos

Tematai Le Gayic l'emporte de 672 voix sur la 1ère circonscription


Tahiti, le 19 juin 2022 – À 22 ans, le candidat du Tavini, Tematai Le Gayic, a réalisé le véritable exploit de ce second tour des élections législatives en allant chercher les 6 600 voix de retard qu'il accusait sur la candidate du Tapura, Nicole Bouteau. Un tour de force réalisé principalement aux îles du Vent, mais sans abandonner les archipels pour autant.
 
Il n'était pas le moins du monde donné gagnant. L'écart était trop grand. Nicole Bouteau l'avait battu sur 26 des 27 communes de la première circonscription, avec une exception très anecdotique à Puka Puka… Mais Tematai Le Gayic a pourtant renversé toutes les prévisions samedi en refaisant son retard, voix après voix, dans chacune des municipalités de la plus vaste circonscription électorale de France. Le candidat du Tavini termine avec un total de 19 523 voix (50,88%), soit une progression de plus de 13 000 voix entre-deux-tours pour une score plus que triplé. Et pourtant, sa concurrente Nicole Bouteau n'a pas démérité en réalisant de très loin le meilleur score du Tapura Huiraatira avec 18 851 voix (49,12%), progressant elle-aussi de 5 881 voix en deux semaines.
 
Le combat a débuté dans les îles
 
Si elles semblaient acquises au Tapura Huiraatira, les îles éloignées n'ont pas toutes résisté à la vague bleue qui a déferlé sur ce second tour des législatives. Seuls les irréductibles marquisiens ont tenu le choc en assurant à Nicole Bouteau un grand Chelem sur la Terre des hommes. La candidate s'est offerte les deux-tiers des voix dans l'archipel : 3 274 suffrages contre 1 644 pour Tematai Le Gayic. Aux Tuamotu-Gambier, la donne est toute autre. Nicole Bouteau n'est plus en tête au second tour que dans 7 des 17 communes des deux archipels. Surtout, Tematai Le Gayic décroche une solide victoire dans le plus peuplé des atolls des Tuamotu, à Rangiroa : 1 226 voix contre 956 pour sa concurrente. Au final, le Tapura ne termine en tête que de 375 petites voix sur l'ensemble des Tuamotu-Gambier. Pas assez pour empêcher l'incroyable “remontada” sur les grandes communes de Tahiti et Moorea…
 
Pirae, seule rescapée à Tahiti
 
C'est en effet aux îles du Vent que le plus jeune candidat de ces élections législatives a réussi un tour de force magistral. À Papeete, Moorea et Arue, Tematai Le Gayic a fait plus que bénéficier d'un report de voix puisqu'il a dépassé le score cumulé de tous les candidats éliminés au premier tour. C'est donc en bénéficiant lui-aussi d'une forte mobilisation que le candidat du Tavini a refait son retard. De 1 600 à 4 800 voix à Papeete, de 1 500 à 4 400 voix à Moorea-Maiao et de 500 à 1 900 voix à Arue, Tematai Le Gayic a fait le plein dans les grandes communes. Une stratégie que le jeune candidat expliquait samedi soir avoir mûri entre-deux-tours dans l'espoir de rattraper les résultats aux Marquises et à Pirae.
 
Pirae qui n'a pourtant pas été d'un grand secours au Tapura. Le fief du président du parti jusqu'ici majoritaire est resté acquis à la cause de Nicole Bouteau, mais seulement pour 364 voix d'avance. Le Tapura ne gagne qu'avec 53,7% sur la commune de son président. Et surtout Pirae se retrouve seule commune Tapura sur l'île de Tahiti au soir de ce second tour des législatives. Présent sur place en début de soirée, Édouard Fritch ne s'expliquait pas lui-même ces résultats au moment de les proclamer.
 
En 2017, Maina Sage avait réalisé 21 928 voix sur cette circonscription. Le Tapura y a donc perdu 2 500 voix en cinq ans alors que le Tavini n'était même pas qualifié au second tour en 2017. Et il aura fallu l'exploit d'un désormais jeune député de 22 ans, totalement inconnu de la scène politique locale il y a quelques mois, pour trouver les clés du succès politique sur la plus difficile des circonscriptions électorales pour le Tavini Huiraatira.
 


Rédigé par Antoine Samoyeau le Samedi 18 Juin 2022 à 22:41 | Lu 3457 fois