Tahiti Infos

Temaru contre le maintien de la date du référendum calédonien


Tahiti, le 12 novembre 2021 – Le leader indépendantiste Oscar Temaru a dénoncé vendredi "l’incohérence" du maintien de la date du 12 décembre prochain pour le troisième et dernier référendum d’autodétermination en Nouvelle-Calédonie. Il affirme que les indépendantistes polynésiens sont prêts à se mobiliser pour défendre les intérêts de leurs homologues calédoniens.
 
"Ce n’est pas normal que l’avenir d’un peuple soit décidé à 20 000 kilomètres", s’est agacé le leader souverainiste Oscar Temaru, lors d’une conférence de presse organisée à la dernière minute vendredi. Ce 12 novembre, le haut-commissaire de Nouvelle-Calédonie Patrice Faure a en effet confirmé le maintien de la date du 12 décembre 2021 pour l'organisation du troisième et dernier référendum d'autodétermination prévu par l’Accord de Nouméa. Une décision tranchée à Paris la veille au soir après plusieurs jours de valse-hésitation.
 
La date du scrutin est maintenue, alors que le pays est toujours en proie à une situation épidémique problématique avec le Covid et que le corps électoral est extrêmement divisé sur la question. L’ensemble des partis loyalistes plaidaient jusqu’alors pour un maintien du scrutin le mois prochain afin de donner de la lisibilité à une économie calédonienne à la peine. Alors que les partis indépendantistes, opposés à ce maintien, viennent de s’assembler en Comité stratégique de non-participation. Ils demandent un report du référendum à septembre 2022 au risque de boycotter le scrutin de décembre et de ne pas en reconnaître le résultat.
 
Possible mobilisation à Tahiti
 
"Dans cette communauté, les gens qui vivent dans les tribus sont frappés. Ils sont toujours dans le deuil", a plaidé Oscar Temaru, vendredi matin en affirmant s’être entretenu le matin-même avec le président indépendantiste du Congrès calédonien, Roch Wamytan. Ensemble, ils auraient évoqué une mission d’experts épidémiologistes venus de France le mois dernier et qui avaient conclu leur séjour en mettant en garde les autorités du Caillou contre un éventuel rebond épidémique. "Ils sont toujours dans cet environnement-là : Il y a incohérence entre les propos qui sont tenus et les décisions qui sont prises."
 
"Je sais que le FLNKS doit se réunir lundi. Nous attendons cette réunion. Et on suivra", a assuré le leader du Tavini Huiraatira en affirmant que les indépendantistes polynésiens étaient prêts à se mobiliser pour défendre les intérêts des Calédoniens. Oscar Temaru a en outre lancé un appel "à la population tahitienne en Nouvelle-Calédonie de soutenir nos frères Kanaks. C’est le droit le plus fondamental d’un peuple, le droit à l’autodétermination".

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Vendredi 12 Novembre 2021 à 16:33 | Lu 2082 fois