Tahiti Infos

Tema’e : « la plage restera publique»


Tahiti le 08 juin 2024 – Le président du pays Moetai Brotherson a annoncé en séance à l’assemblée que Wan, propriétaire du domaine de Tema’e « fait don à la Polynésie de 4,8 hectares en bord de mer à Moorea ». Il assure que la « plage n’est pas dans ce que le propriétaire a acheté et restera de toute façon publique » quitte à ce que cela soit écrit noir sur blanc.

L’élu de Moorea Tevaipaea Hoiore a demandé au président du Pays Moetai Brotherson la mise en place de la « consultation populaire » pour Tema’e à Moorea afin que « le peuple se positionne sur la préservation de ce site et qu’il soit inclus dans le patrimoine commun des habitants » tel qu’annoncé par le président du Pays à Tahiti infos le 31 mai dernier.

Ce dernier a assuré que la volonté de son gouvernement est de « permettre l’accès à la population au littoral et au lagon ». Et regrette que ces derniers aient été « trop souvent privatisés, que les accès à la mer sont peu nombreux ».

Le président du Pays a annoncé qu’il a rencontré, dernièrement, les représentants du propriétaire qui lui ont fait « des propositions » avec les signatures apposées sur « du papier ». Il considère qu’une « concertation » entre toutes les parties, le propriétaire, la commune, les associations Tahei ia Moorea, l’association des riverains de Tema’e et le gouvernement est de mise.  « On a tout de même et il faut le souligner, quelqu’un qui a acheté sur ces deniers propres un bien et qui nous propose aujourd’hui de faire don à la Polynésie de 4,8 hectares en bord de mer à Moorea. De mémoire, je n’ai jamais vu ce cas de figure ».

« Une offre notable »

Une annonce « assez peu courante pour qu’on puisse le souligner » avance le président du Pays Moetai Brotherson qui voit en cela « une évolution positive dans ce dossier ». Il a ensuite rappelé aux élus les différents « épisodes » qui ont eu lieu depuis l’achat par Wan de cette emprise à Tema’e. « Cette propriété a été acquise, elle a aujourd’hui un propriétaire » dit-il tout en rappelant que ce site avait été classé « en emprise réservée » par l’ancien tavana Raymond Van Bastolaer.

Pour Moetai Brotherson cette proposition est « une offre notable ». Il a également assuré à plusieurs reprises, que la « plage n’est pas dans ce que le propriétaire a acheté et restera de toute façon publique. Cela n’appartient pas au propriétaire, cela ne fait pas partie du domaine qu’il a acheté (…) restera publique et accessible à tous (…). La plage dans son intégralité restera publique ».

Et pourtant à l’heure actuelle, l’accès à la plage devant l’hôtel est interdit. Mais le président se veut rassurant « je gère le présente et le futur et je veux arriver à formaliser un accord, s’il faut mettre les choses par écrit on le mettra par écrit. Mon but premier est que cette plage demeure publique ».

Il précise que si aucun accord n’est trouvé entre tous les acteurs « une consultation » de la population de Moorea sera mise en place « mais je ne souhaite qu’on en arrive là car on va rester dans les clivages » avec notamment « les déçus qui vont être dans l’aigreur et l’insatisfaction ».

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Samedi 8 Juin 2024 à 10:33 | Lu 4436 fois