Tahiti Infos

Télé-enseignement : trois écoles pilotes dans les îles


Une séance de télé-enseignement depuis le siège de la DEP et en direction des trois écoles pilotes.
Une séance de télé-enseignement depuis le siège de la DEP et en direction des trois écoles pilotes.
PAPEETE, vendredi 15 mars 2013. A la direction de l’enseignement primaire, la cellule pédagogique TICE (technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement) est en ébullition. Chargée de développer ces nouvelles technologies dans les écoles de Polynésie française la cellule TICE teste actuellement des contenus pédagogiques en télé enseignement : le but utiliser les nouvelles technologies à la fois pour apporter des contenus pédagogiques aux écoliers et également la télé formation pour leurs instituteurs. A Fakarava, l’école de Rotoava ; aux Marquises l’école de Puamau et à Raivavae l’école de Mahanatoa sont ainsi au cœur d’un dispositif pilote : certains cours sont assurés depuis le siège de la DEP à Pirae vers ces écoles éloignées.

L’expérience avait déjà été démontrée à Raivavae il y a quelques semaines lors des Rencontres numériques du Fifo, cette fois les trois écoles en même temps se sont retrouvées reliées depuis la DEP. Trois écoles primaires sur les 211 que comptent la Polynésie française c’est encore peu, mais le début est encore tout récent. Toutefois avant de proposer le télé-enseignement les installations techniques doivent être assurées. Sur certaines îles éloignées et peu peuplées de la Polynésie, la possibilité d’avoir un abonnement ADSL est encore un mirage. Il resterait encore actuellement une trentaine d’îles sans cette connexion haut débit. Aussi ce réseau de télé-enseignement se met-il en place à son rythme.

Les tests avec des classes réelles dans les trois sites pilotes permettent d’adapter les propositions
faites aux élèves et aux enseignants, de mesurer aussi les contraintes de la technique : les interférences des sons par exemple, la qualité de la connexion, le positionnement de l’enseignant face à la caméra, la manière pour les élèves d’interroger l’intervenant à distance. Avant chaque session de cours de télé-enseignement une phase de préparation est nécessaire avec l’enseignant de la classe. «Les six prochains mois vont être utilisés pour peaufiner les tests sur les trois sites pilotes et avancer sur la formation des enseignants qui interviennent à distance. Le télé-enseignement pourrait donc être proposé réellement dans six mois» avance Tauhiti Nena, le ministre de l’enseignement. C'est-à-dire dans le courant de la prochaine année scolaire.



Rédigé par Mireille Loubet le Vendredi 15 Mars 2013 à 17:06 | Lu 2389 fois