Tahiti Infos

Teave Tehei en V1 et le Team OPT en V6, champions de vitesse


Les compétiteurs direction la ligne de départ.  Crédit : Tom Larcher
Les compétiteurs direction la ligne de départ. Crédit : Tom Larcher
Tahiti, le 14 avril 2024 - Ce samedi 13 mars, la baie de Taaone accueillait la deuxième journée des championnats de vitesse de va’a de Tahiti. Sur une ligne droite ventée, les rameurs se sont affrontés d’abord en V1, puis en V6 pour décrocher leur place lors des championnats de Polynésie le 4 mai, puis les championnats du monde de vitesse en août à Hawaii. Les places sont chères et les classements se précisent petit à petit…
 
“La deuxième journée des championnats de vitesse de Tahiti est ouverte”, déclare Rodolphe Apuarii, président de la fédération tahitienne de va’a, alors que les premiers va’a rejoignent la ligne de départ de la baie de Taaone. Le vent est lui aussi présent, ce samedi matin, bien plus qu’à la première journée des championnats. Mais pas de quoi décourager les participants. 8 h 38, les cadets ouvrent le bal avec le premier départ de cette deuxième journée. Six couloirs, six va’a, des bourrasques qui décoifferaient même un chauve et une seule ligne d’arrivée : ce samedi 13 mars, il n’y a pas le droit à l’erreur.
 
Car les places sont chères pour la participation aux championnats de Polynésie début mai. Et encore plus aux championnats du monde de vitesse, prévus en août à Hawaii. Les prochaines échéances de la discipline seront donc décisives, pour savoir qui se tiendra au départ de ces prestigieuses courses à venir, explique Rodolphe Apuarii. “Par rapport à la première journée, nous avons pris les 12 premiers. Puis du 15 au 50e, ils ne sont pas qualifiés d’office mais sont mis en liste d’attente en fonction de leur place dans le classement pour participer si des places se libèrent. Ce qui est sûr, c’est que les finalistes d’aujourd’hui ont plus de chance de gagner en Polynésie. Les six finalistes vont être qualifiés pour le V6, ensuite en fonction de la commission de sélection, on verra selon les meilleurs chronos.”
 
Des absences remarquées
 
Cette journée était notamment marquée par l’absence de plusieurs grosses têtes de la compétition, dont Keith Vernaudon, Revi Thon Sing, Hititua Taerea et Honui Parau. La faute à une compétition de va’a à Bora Bora, selon le président de la fédération, mais aussi la naissance d’un enfant pour le gagnant de la première journée, Revi Thon Sing. La machine à gagner qui avait d’ailleurs remporté la Mata Are le week-end dernier a donc bien mérité un peu de repos, pour accueillir son nouveau-né. Pas d’inquiétude à se faire cependant, “il est toujours titulaire pour les championnats de Polynésie”, avertit Rodolphe Apuarii. Il explique que “ceux qui ont fait les deux journées seront classés avec un total de points pour le championnat de Tahiti, et que les absents de la journée d’aujourd’hui rentreront dans la qualification pour les championnats de Polynésie mais pas dans les championnats de Tahiti”.

Les ‘aito ont de l’énergie à revendre.  Crédit : Tom Larcher
Les ‘aito ont de l’énergie à revendre. Crédit : Tom Larcher
Teave Tehei s’impose chez les seniors
 
Dans la matinée, la compétition a débuté par les courses V1. Chez les seniors hommes, c’est Teave Tehei qui s’impose devant les trois piliers du Team OPT dont son capitaine, Temoana Gabriel Taputu, Arthur Agnieray et Tamatoa Chang Kui. Alors qu’il n’a cessé d’améliorer ses chronos pendant cette deuxième journée, passant de 2’11’’11 à 2’02’’78 en finale, Teave Tehei frôle la barre des deux minutes en passant à quelques centièmes de seconde du meilleur chrono de la compétition en V1 qui avait été réalisé par Hititua Taerea durant la première journée avec 2’02’’72. Dans la catégorie des seniors dames, c’est Hinatea Simone Bernadino qui remporte la première place grâce à un chrono de 2’24’’98 en finale, devant Ranitea Mamatui et Brenda Maoni. En ce qui concerne les juniors, Nateahi Ariitaimai Sommer s’impose chez les filles et Tamatoa Naheiarii Tauhiro chez les garçons avec un très bon chrono de 2’06’’73. Il est également bon de noter que Sylvie Augier, doyenne de la pirogue dans la compétition, a amélioré son chrono de manière significative d’une journée à l’autre, passant de 3’15’’87 à 3’08’’03 sur les 500 mètres de la course.
 
En début d’après-midi, c’était aux V6 d’en découdre. Chez les seniors dames, seul le club Teva est parvenu à dérober une place du podium à l’équipe Hilani va’a, qui accapare les 1re et 3e places du classement avec son équipe A et son équipe B. Chez les seniors hommes, le Team OPT s’est surpassé malgré les absents et finit 1er devant Tamarii Mataiea et le district de Moorea, avec un énorme chrono de 01’39’’55 en finale, soit la plus grosse performance de la compétition.
 
Il faudra donc suivre de près les prochaines échéances du va’a tahitien, avec la Toa Va’a Optic 2000 Race, dont la 5e édition aura lieu le 20 avril à Papeari, la 16e édition de Enviropol le 27 avril à Taaone et la Matuatua Hoe à Faa’a le 1er mai. Trois échéances qui précéderont les championnats de Polynésie, le 4 mai pour les V1 et le 5 mai pour les V6.

Rédigé par tom Larcher le Dimanche 14 Avril 2024 à 19:35 | Lu 771 fois